Pré­sence scé­nique ex­cep­tion­nelle de la co­mé­dienne Ma­rie Tho­mas

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Volcans Arrondissement -

Com­ment va le monde ? C’est le théâtre de la Pas­se­relle qui a don­né une ré­ponse, ven­dre­di der­nier, salle Ray­noird. Et quelle ré­ponse !

Le met­teur en scène, Mi­chel Bru­zat af­firme que « le théâtre est un lieu de res­pi­ra­tion, une chose na­tu­relle et ju­bi­la­toire »

Les spec­ta­teurs ont, en ef­fet, joui d’une ex­cep­tion­nelle pré­sence scé­nique avec la co­mé­dienne Ma­rie Tho­mas.

Com­ment n’être pas hyp­no­ti­sé par ce clown en haillons, ce clown clo­chard qui lance des « mots fu­nam­bules » entre réa­li­té crue et rêve. Acro­ba­ties des phrases, lan­gage co­lo­ré et in­ven­tif du texte de Marc Fa­vreau, jon­gle­rie poé­tique, ma­gis­tra­le­ment of­ferts par cette « ar­le­quin fé­mi­nin ».

Nos maux de­viennent des images fra­giles qui font rire.

Oui, car, ven­dre­di, on était loin du déses­poir fas­ci­né par ce clown phi­lo­sophe qui ose tout. Il nei­geait et l’ar­tiste aux chaus­sures trouées nous rap­pe­lait quel­qu’un, un peu de nous, sans doute, beau­coup du monde, sans au­cun doute.

Cet éton­nant mo­no­logue a fait souf­fler le vent du « rire aux larmes » sur un pu­blic qui a beau­coup ai­mé ce spec­tacle, par­ti­cu­liè­re­ment la per­for­mance de la co­mé­dienne et le texte ma­gis­tral, au point de re­par­tir avec le li­vreCD pour pro­lon­ger la ma­gie du mo­ment par une lec­ture en­core plus per­son­nelle.

MA­RIE THO­MAS. Une clown qui fait pleu­rer et ri­rea­vec son par­des­sus troué de mal­heurs et de ten­dresse

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.