Des cel­lules « tueuses » de can­cer

Les On­cau­ver­gnales réunissent les pro­fes­sion­nels à Cler­mont À l’oc­ca­sion des 4es On­cau­ver­gnales réunis­sant à Cler­mont hier, près de 200 pro­fes­sion­nels de san­té au­ver­gnats, gros plan sur la thé­ra­pie CAR-T cells, une ré­vo­lu­tion dans la prise en charge des c

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Puy-de-dôme Actualité - Mi­chèle Gar­dette mi­chele.gar­dette@cen­tre­france.com

C’est la nou­velle stra­té­gie in­no­vante de prise en charge des can­cers hé­ma­to­lo­giques. Le trai­te­ment par des CAR­T cells consti­tue une ré­vo­lu­tion thé­ra­peu­tique au même titre que l’ont été la chi­mio­thé­ra­pie, la ra­dio­thé­ra­pie ou l’hor­mo­no­thé­ra­pie dans le trai­te­ment des can­cers. Une in­no­va­tion en thé­ra­pie cel­lu­laire dont il a été ques­tion, hier à Cler­montFer­rand, lors de la 4e édi­tion des On­cau­ver­gnales, ma­ni­fes­ta­tion em­blé­ma­tique de l’ex­ré­seau On­cau­vergne. Elle a réuni à Po­ly­dome près de deux cents pro­fes­sion­nels de san­té d’Au­vergne, li­bé­raux et sa­la­riés, qui ont pris part à une séance plé­nière sur la thé­ma­tique de l’on­co­hé­ma­to­lo­gie avant des ate­liers d’échanges des pra­tiques l’après­mi­di.

« Il s’agit de mé­di­ca­ ments de thé­ra­pie in­no­vante ba­sée sur l’uti­li­sa­tion de cel­lules du sys­tème im­mu­ni­taire re­pro­gram­mées pour être ef­fi­caces contre les cel­lules can­cé­reuses », ex­pliquent Jacques­Oli­vier Bay, Joël Fleu­ry et Mo­hun Ba­ha­door, on­co­logues, hé­ma­to­logues et or­ga­ni­sa­ teurs des On­cau­ver­gnales. Concrè­te­ment, les cel­lules de la moelle os­seuse d’un pa­tient ma­lade sont pré­le­vées et mo­di­fiées en la­bo­ra­toire (pour l’heure aux États­Unis) afin d’être re­pro­gram­mées pour plus d’ef­fi­ca­ci­té contre les cel­lules can­cé­reuses du pa­tient, une fois ré­in­jec­tées.

Cette thé­ra­pie ba­sée sur des cel­lules « tueuses » de can­cer est ac­tuel­le­ment ef­fi­cace dans les leu­cé­mies, les lym­phomes. Mais d’autres dé­ve­lop­pe­ments sont en cours no­tam­ment dans les tu­meurs so­lides et d’autres can­cers hé­ma­to­lo­giques.

« Ces cel­lules peuvent avoir une ef­fi­ca­ci­té thé­ra­peu­tique à vie »

« Ces cel­lules vont per­sis­ter dans l’or­ga­nisme et peuvent ain­si avoir une ef­fi­ca­ci­té thé­ra­peu­tique à vie », pré­cisent­ils. Une seule in­jec­tion en es­pé­rant ain­si une ré­mis­sion com­plète voire une gué­ri­son. Un frein : le coût, entre 300 et 400.000 € l’in­jec­tion. Au­jourd’hui, seuls trois centres en France (si­tués à Pa­ris et Lyon) pro­posent cette thé­ra­pie. Le CHU cler­mon­tois va faire sa de­mande d’au­to­ri­sa­tion et es­père pou­voir pro­po­ser cette thé­ra­pie en 2019.

PHOTO D’ARCHIVES PAS­CAL CHAREYRON

AU­TO­RI­SA­TION. Le CHU de Cler­mont-Fer­rand es­père ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion de pou­voir pro­po­ser cette nou­velle thé­ra­pie des cel­lules CAR-T en 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.