La barbe a ap­pris à soi­gner sa beau­té !

De­puis une di­zaine d’an­nées, les sa­lons de bar­biers se sont mul­ti­pliés dans toute l’ag­glo­mé­ra­tion En plein centre-ville, Char­lotte taille et coupe les barbes de­puis deux ans, sur­fant sur la vague des bar­biers. Avec elle, plus d’une de­mi­dou­zaine de bar­bier

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Consommation - Ar­naud Ver­net ar­naud.ver­bet@cen­tre­france.com

Après trois ans de coif­fure tra­di­tion­nelle à Pont­du­Châ­teau, Char­lotte s’est ins­tal­lée en plein centre­ville de Cler­mont, au 20 rue SaintEs­prit, là même où passent et re­passent des mil­liers de jeunes chaque jour. Un sa­lon co­sy, cha­leu­reux où l’on coupe les che­veux comme par­tout ailleurs, mais pas seule­ment : « Je n’aime pas la coif­fure fé­mi­nine, et donc, lo­gi­que­ment, dès que j’ai pu m’ins­tal­ler, j’ai ou­vert ce sa­lon pour hommes ».

Des conseils avi­sés

Un sa­lon qui semble rem­por­ter un pe­tit suc­cès : ce ma­tin­là, les trois fau­teuils sont oc­cu­pés, no­tam­ment ce­lui de Char­lotte où est ins­tal­lé Jé­ré­my qui af­fiche une épaisse barbe que Char­lotte ca­resse avec tech­nique et dou­ceur : « C’est très dif­fé­rent d’une coupe de che­veux. Les poils sont sou­vent plus durs, mais par­fois c’est l’in­verse. Ils sont en tout cas gé­né­ra­le­ment beau­coup plus fri­sés, et pas tou­jours de la même cou­leur. » Al­lon­gé dans son fau­teuil, Jé­ré­my semble avoir ac­cor­dé sa pleine confiance à Char­lotte mal­gré la lame qui lui rase le cou. Et Char­lotte en pro­fite pour pro­di­guer ses conseils : « tous les styles de barbe ne vont pas à tout le monde et beau­coup d’hommes font des er­reurs gros­sières comme celle de cou­per leur barbe à la cas­sure du cou : de face, ils ne re­marquent rien, mais de pro­fil, c’est le double men­ton as­su­ré ! »

Char­lotte y va donc de ses conseils avi­sés en gé­né­ral bien ac­cep­tés par sa clien­tèle de­ve­nue fi­dèle : « Au dé­but, nous par­tions un peu dans l’in­con­nu, mais la barbe a conti­nué à se dé­ve­lop­per à Cler­mont comme ailleurs. Au­jourd’hui, notre clien­tèle se par­tage en deux moi­tiés à peu près égales : 50 % barbe, 50 % che­veux… et bien sou­vent les deux : la vi­tesse de pousse du poil n’étant pas la même, il ar­rive qu’on ne fasse que la barbe ou que les che­veux, mais bon nombre de nos clients pro­fitent de leur pas­sage pour faire d’une pierre deux coups ».

Le tra­vail est soi­gné : « Il faut comp­ter en­vi­ron une de­mi­heure par client ».

➔ Pra­tique. L’homme vu par Char­lotte. Sa­lon de coif­fure et bar­bier au 20, rue Saint-Es­prit. Tél. 04.73.14.51.81. Ta­rif : 16 € la barbe simple ; 26 € la barbe pre­mium.

JEAN-LOUIS GORCE

CHAR­LOTTE. Pres­ta­tion haut de gamme chez L’homme vu par Char­lotte pour les barbes cler­mon­toises.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.