Vite fait, bien fait, la barbe taillée pour 6 €

Dans de nom­breux sa­lons cler­mon­tois, on peut se faire tailler la barbe au­tour de 5 €, par­fois moins, et en moins de 15 mi­nutes !

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Consommation -

Un tra­vail ex­press, qui n’est pas pour au­tant un tra­vail bâ­clé ! C’est ce que nous avons vé­ri­fié en nous ren­dant chez Ély­sée coif­fure, en haut de l’ave­nue de la Ré­pu­blique, ou Lakd­her Boul­ha­lia exerce ses ta­lents.

Un mé­tier qu’il a ap­pris il y a plus de trente ans dans un centre de for­ma­tion en Al­gé­rie, près de Cons­tan­tine, et main­te­nant à Cler­mont­Fer­rand de­puis trois ans.

Barbe obli­ga­toire !

Sa clien­tèle se di­vise en deux par­ties : d’une part une clien­tèle eu­ro­péenne qui ap­pré­cie son tra­vail ra­pide et soi­gné, et d’autre part une clien­tèle mu­sul­mane qui res­pecte les pré­ceptes du Co­ran qui rend la barbe, se­lon les in­ter­pré­ta­tions, obli­ga­toire ou sim­ple­ment re­com­man­dée (cer­taines in­ter­pré­ta­ tions de­mandent de la lais­ser pous­ser in­dé­fi­ni­ment sans ja­mais la tailler).

Dé­gra­dé, tra­çage, ra­sage com­plet… Coupe­choux, ton­deuse, ci­seau… Lakd­ her connaît toutes les fi­celles du mé­tier. « Barbe ou che­veux, je n’ai pas de pré­fé­rence et l’un ne me pa­raît pas plus com­pli­qué que l’autre et d’ailleurs beau­coup de clients me de­mandent de faire les deux. La barbe est juste un peu plus dure »… mais pas suf­fi­sam­ment pour ré­sis­ter à ses mains ex­pertes.

JEAN-LOUIS GORCE

LAKD­HER BOUL­HA­LIA. Grand maître du coupe-choux chez Ély­sée coif­fure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.