Une ba­lade à plus de 2.000 m d’al­ti­tude

Avant les animations qui vont se dé­rou­ler au­jourd’hui pour fê­ter l’ins­crip­tion de la Chaîne des puys - faille de Li­magne à l’Unes­co, nous avons tes­té la meilleure des fa­çons d’avoir une vue im­pre­nable sur ce site en fai­sant un tour en pa­ra­pente. Un vol en

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Puy-de-dôme Fête De L'unesco - lo­cale@cen­tre­france.com

Àpre­mière vue, le pa­ra­pente pour­rait sem­bler plu­tôt ef­frayant. Mais il s’agit sur­tout d’une ex­pé­rience in­ou­bliable ac­ces­sible à tous. Une ba­lade dans les airs, où le vide per­met d’ap­pré­cier au mieux les pay­sages qui nous en­tourent. Le puy de Pa­riou, la Sioule au loin, le mas­sif du San­cy, le puy de Côme. La vue est im­pre­nable.

Pas de sen­sa­tion de ver­tige mal­gré les quelque 1.000 mètres d’al­ti­tude en plus des 1.465 mètres du puy de Dôme. Pas de gros pics de vi­tesse non plus, sauf si vous le de­man­dez. Les pa­ra­pentes volent en moyenne à 35 km/h.

Pre­mière étape, vé­ri­fi­ca­tion des don­nées mé­téo­ro­lo­giques. Il faut s’as­su­rer que le vent souffle as­sez fort, mais pas trop non plus. Les pa­ra­pen­tistes uti­lisent pour ce­la trois ba­lises dis­po­sées à dif­fé­ rents en­droits sur le volcan. En ce qui me concerne, je ne de­vais pas vo­ler une heure avant le dé­part pré­vu…

Mais en quelques mi­nutes, le vent a tour­né et les condi­tions étaient par­faites. At­ten­tion, votre vol peut être an­nu­lé au tout der­nier mo­ment. Il se­ra évi­dem­ment re­por­té. Deuxième étape, l’équi­pe­ment. Un casque et une veste prê­tés par les pa­ra­pen­tistes. Ne faites pas comme moi, un pe­tit pull ne suf­fit pas… Ça souffle là­haut !

Troi­sième étape, les ex­pli­ca­tions. Xa­vier, mon ac­com­pa­gna­teur, était très pé­da­gogue et ras­su­rant. Pour avoir ob­ser­vé les autres mo­ni­teurs, pas d’in­quié­tude, ils le sont tous ! Et heu­reu­se­ment, car il n’est pas si évident de se lan­cer. En­core une fois j’ai eu de la chance. Mes pieds ne tou­chaient dé­jà plus terre avant d’être dans le vide. Xa­vier m’ex­ plique en­suite que quand la voile se sou­lè­ve­ra du sol, je res­sen­ti­rai une as­pi­ra­tion vers l’ar­rière. Il fau­dra alors es­sayer de ne pas tom­ber et d’avan­cer. Plus fa­cile à dire qu’à faire, le pa­ra­pente s’en­vole, je ti­tube, tente de ré­sis­ter, je cours, et c’est par­ti ! Je ne touche plus terre. Me voi­là dans les airs.

On s’en­vole jus­qu’à 1.000 m d’al­ti­tude au­des­sus du puy de Dôme

PHOTO THIER­RY LINDAUER

SEN­SA­TIONS. As­sise dans un tan­dem, la sen­sa­tion de ver­tige dis­pa­raît to­ta­le­ment pour lais­ser place à une ba­lade agréable dans les airs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.