Mi­los For­man est mort à l’âge de 86 ans

Le réa­li­sa­teur amé­ri­ca­no­tchèque est dé­cé­dé, hier, à l’âge de 86 ans

La Montagne (Corrèze) - - La Une -

Le ci­néaste amé­ri­ca­no-tchèque Mi­los For­man, ré­com­pen­sé plu­sieurs fois à Hol­ly­wood et qui avait fui son pays avant la ré­pres­sion du Prin­temps de Prague en 1968, est dé­cé­dé, hier, « pai­si­ble­ment, en­tou­ré de sa famille et de ses proches », a an­non­cé Mar­ti­na, sa troi­sième femme.

Na­tu­ra­li­sé Amé­ri­cain en 1977, il a rem­por­té à deux re­prises l’Os­car du meilleur réa­li­sa­teur pour Vol au­des­sus d’un nid de cou­cou (1976), et Ama­deus (1985). Son oeuvre im­mense et sin­gu­lière s’est con­cen­trée sur des per­son­nages in­sou­mis en butte avec toutes formes d’op­pres­sion (lire ci­contre).

Né le 18 fé­vrier 1932 à Ca­slav, une pe­tite ville à une cen­taine de ki­lo­mètres de Prague, il de­vient or­phe­lin après la dé­por­ta­tion et la mort de ses pa­rents, ré­sis­tants tchèques contre l’oc­cu­pant na­zi, dans les camps de concentration Bu­chen­wald et Au­sch­witz.

Vé­lo et ci­gares

Après avoir fré­quen­té un in­ter­nat pour l’élite de la jeu­nesse com­mu­niste à Po­de­bra­dy, près de Prague où il ren­contre Va­clav Ha­vel, fu­tur dra­ma­turge, dis­si­dent et pré­sident, il pour­suit ses études à la pres­ti­gieuse école du ci­né­ma de Prague FAMU.

« J’ai con­nu la pres­sion politique et idéo­lo­gique d’un pays com­mu­niste, et celle, com­mer­ ciale, qui pèse sur les réa­li­sa­teurs aux États­Unis. Je pré­fère de loin la pres­sion com­mer­ciale où vous dé­pen­dez du pu­blic, à la pres­sion idéo­lo­gique où vous êtes à la mer­ci de n’im­porte quel im­bé­cile », di­sait­il.

Peu avant la chute du com­mu­nisme, il re­tourne dans son pays na­tal pour tour­ner dans le dé­cor na­tu­rel de Prague son chefd’oeuvre Ama­deus, avec ses fi­dè­ les col­la­bo­ra­teurs tchèques dont le di­rec­teur de la pho­to Mi­ro­slav On­dri­cek.

Grand ama­teur de cyclisme et de ci­gares, il a été ma­rié trois fois : avec deux ac­trices, Ja­na Bre­j­cho­va et Ve­ra Kre­sad­lo­va, qui lui a don­né des fils ju­meaux (Ma­tej et Pe­tr), puis avec la scé­na­riste Mar­ti­na Zbo­ri­lo­va, avec qui il a à nou­veau eu des ju­meaux (An­dy et Jim)… comme An­dy Kauf­man et Jim Car­rey ! ■

Lar­ry Flynt (1996)

AFP

BYE BYE… Le ci­néaste tchèque Mi­los For­man a op­té pour l’exil, d’abord en France puis aux États-Unis, pays dans le­quel il a été na­tu­ra­li­sé en 1977.

BRIN DE FOLIE. Tom Hulce dans « Ama­deus », sur la vie de Mo­zart (1983), film aux huit Os­cars.

COUP DE POING. Jack Ni­chol­son dans « Vol au-des­sus d’un nid de cou­cou » (1975), film aux cinq Os­cars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.