APRÈS TF1, LE PRÉ­SIDENT POUR­SUIT CE SOIR SON OFFENSIVE MÉDIATIQUE

La Montagne (Corrèze) - - France & Monde Actualités -

MA­CRON. À 20 h 35 sur BFMTV, RMC et Me­dia­part. Après avoir ten­té, jeu­di, au 13 Heures de TF1, de ras­su­rer se­niors et ru­raux, le pré­sident Em­ma­nuel Ma­cron s’adres­se­ra, ce soir, aux ac­tifs et aux ur­bains, au cours d’un deuxième en­tre­tien té­lé­vi­sé pour dé­fendre le bi­lan de la pre­mière an­née de son quin­quen­nat.

Il s’ex­pri­me­ra éga­le­ment pour la pre­mière fois sur sa dé­ci­sion d’en­ga­ger l’ar­mée fran­çaise aux cô­tés des États­Unis et de l’An­gle­terre, pour frap­per le ré­gime sy­rien de Ba­char al­As­sad. L’in­ter­view, dif­fu­sée ce soir, à par­tir de 20 h 35, sur BFMTV, RMC et le site Me­dia­part, de­puis le Théâtre na­tio­nal de Chaillot, s’an­nonce plus mus­clée que celle du JT de TF1 (6,4 mil­lions de per­sonnes, soit plus d’un té­lé­spec­ta­teur sur deux à cette heure­là, se­lon Mé­dia­mé­trie), en rai­son de la per­son­na­li­té « pug­nace » des deux jour­na­listes, Jean­Jacques Bour­din (BFMTV, RMC) et Edwy Ple­nel (Me­dia­part). « Em­ma­nuel Ma­cron aime bien la cas­tagne » ver­bale, sou­ligne un de ses proches. Face à ces deux pro­fes­sion­nels aguer­ris, « il s’agit pour Em­ma­nuel Ma­cron de tra­vailler son image de “co­hé­rence”, voire de “vé­ri­té” ou de “trans­pa­rence”. Il veut être le pre­mier pré­sident dont les Fran­çais disent : “Lui, au moins, dit ce qu’il fait.” Même s’ils ne sont pas d’ac­cord avec lui », sou­ligne Phi­lippe Mo­reau­Che­vro­let, ex­pert en com­mu­ni­ca­tion politique. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.