Ces cen­taines de morts in­utiles qui au­raient pu être évi­tées…

La Montagne (Corrèze) - - France & Monde Actualités - Oli­vier Char­rier (*) Lire notre in­ter­view de l’an­cien pré­sident Fran­çois Hol­lande en page « 7 jours en politique ».

Faut-il s’en ré­jouir ou bien craindre le pire ? Après des mois – des an­nées – de ter­gi­ver­sa­tions, de mises en garde et de ro­do­mon­tades en tous genres, la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale – États-Unis, France et An­gle­terre – a (en­fin) dé­ci­dé d’agir.

Des frappes « pro­por­tion­nelles » et « ci­blées », comme l’on di­rait d’une séance de ra­dio­thé­ra­pie des­ti­née à éra­di­quer une vi­laine tu­meur, ont donc été me­nées contre des « sites choi­sis » du ré­gime du « dic­ta­teur » Ba­char al­As­sad (dixit Trump), qui n’hé­site pas à em­ployer des armes chi­miques contre son propre peuple, sous cou­vert de lut­ter contre des re­belles, qu’ils soient op­po­sants po­li­tiques ou com­bat­tants dji­ha­distes. Rap­pe­lons que, de­puis sept ans, cette « guerre » qui n’a ja­mais vrai­ment vou­lu dire son nom a dé­jà fait plus de 500.000 morts, d’après les es­ti­ma­tions de di­verses ONG. À l’été 2013, Fran­çois Hol­lande (*) – qui as­su­rait avoir eu « des preuves de l’uti­li­sa­tion d’armes chi­miques contre les po­pu­la­tions ci­viles » – avait été lâ­ché, au der­nier mo­ment, par Ba­rack Oba­ma, alors qu’une opé­ra­tion mi­li­taire conjointe avait été mise sur pied pour frap­per le ré­gime sy­rien. Si, il y a cinq ans, le pré­sident amé­ri­cain avait sui­vi son ho­mo­logue fran­çais, et si la Rus­sie et l’Iran ne s’étaient pas obs­ti­nés à sou­te­nir le « bou­cher » de Da­mas (dixit Trump, tou­jours), on au­rait sû­re­ment évi­té des cen­taines de morts, aus­si in­utiles qu’in­justes, no­tam­ment celles de femmes et d’en­fants in­no­cents. Sou­hai­tons que les frappes de la nuit dernière per­mettent d’évi­ter le pire, à sa­voir un em­bra­se­ment de cette ré­gion du Proche­Orient, dé­jà sous ex­trême ten­sion. À dé­faut de s’en ré­jouir…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.