Les Li­mou­geauds as­surent l’es­sen­tiel

Le LFC main­te­nu spor­ti­ve­ment après le nul ob­te­nu hier contre Fon­te­nay (0­0)

La Montagne (Corrèze) - - Sports - Re­gi­nald Ma­rie re­gi­nald.ma­rie@cen­tre­france.com

Le Li­moges FC a rem­pli sa mis­sion, hier soir à Saint-La­zare, en dé­cro­chant ce der­nier point dé­ci­sif sy­no­nyme de main­tien spor­tif face à Fon­te­nay (0-0). Pas vrai­ment ins­pi­ré, le LFC a su pré­ser­ver l’es­sen­tiel.

Un gros ouf de sou­la­ge­ment. L’ex­pres­sion des vi­sages li­mou­geauds en di­sait long au sor­tir de ce par­cours se­mé d’embûches qu’ils ont su sur­mon­ter pour ma­té­ria­li­ser ce main­tien spor­tif. Un LFC qui a trem­blé jus­qu’au bout pour qué­rir ce pré­cieux point ô com­bien dé­ci­sif.

Les Haut­Vien­nois se sont en ef­fet don­né des sueurs froides et ont même bé­né­fi­cié d’un pe­tit coup de pouce du des­tin dans les ul­times se­condes de cette ren­contre.

Po­teau sal­va­teur

Au­teur d’une sor­tie ka­mi­kaze en de­hors de sa sur­face, N’Sa­pu per­dait son duel face à Ba­ka. La re­prise de la tête du Ven­déen pre­nait alors la di­rec­tion du but mais le po­teau droit du por­tier li­mou­geaud jouait les sau­veurs (90e+3). « Cette ac­tion, c’est à la fois un sym­bole et une jus­tice, ré­sume le coach du LFC, Dra­gan Cvet­ko­vic, à l’is­sue de la ren­contre. On s’est ac­cro­ché pour ob­te­nir ce main­tien et nous n’avons ja­mais lâ­ché. », Hier soir, les Li­mou­geauds pou­vaient sa­vou­rer ce main­tien ac­quis de haute lutte. Mais de cette ren­contre, ils ne re­tien­dront que ses consé­quences. Car pour ce qui est du match pro­pre­ment dit, le LFC était à des an­nées lu­mière du vi­sage af­fi­ché contre Le Mans, il y a trois se­maines. Sous une pluie bat­tante, les joueurs de Dra­gan Cvet­ko­vic ont li­vré sans au­cun doute l’une de leur moins bonne pres­ta­tion à Saint­La­zare de la sai­son. Ra­re­ment dan­ge­reux, si ce n’est par Dia­by à deux re­prises en pre­mière mi­temps (9e et 40e), les Haut­Vien­nois ont évi­té le pire à de mul­tiples re­prises.

Entre ap­proxi­ma­tions et pertes de balle, Li­moges a of­fert de nom­breuses mu­ni­tions à ses ad­ver­saires ven­déens. Mais les joueurs d’An­tho­ny Gau­vin ont fait preuve d’une trop grande mal­adresse dans le der­nier geste ou ont été vic­times de mal­chance pour conver­tir leurs op­por­tu­ni­tés.

« La mis­sion a été ac­com­plie »

Si N’Sa­pu a al­ter­né entre im­pru­dences et pa­rades dé­ci­sives, les dé­fen­seurs li­mou­geauds ont joué les pom­piers de ser­vice à plu­sieurs re­prises. Ma­cha­do a ain­si re­pous­sé de­vant la li­ gne de but un tir puis­sant de Ga­rot dans la sur­face (31e). En deuxième mi­temps, c’est un double sauvetage qua­si mi­ra­cu­leux réa­li­sé par Ham­di avec le concours de Ca­lo­gine qui a per­mis aux Li­mou­geauds de pré­ser­ver leur cage in­vio­lée. « C’était une ren­contre plus que stres­sante face un ad­ver­saire qui a joué li­bé­ré. Mais à l’ar­ri­vée, la mis­sion a été ac­com­plie », sou­ligne Dra­gan Cvet­ko­vic, sou­la­gé.

« On a eu beau­coup de chance. On au­rait pu perdre ce match, af­firme le dé­fen­seur li­mou­geaud Ju­vrel Lou­min­gou. Mais spor­ti­ve­ment nous avons fait ce qu’il faut pour nous main­te­nir à ce ni­veau. »

Contre vents et ma­rées, le club li­mou­geaud est par­ve­nu à ses fins. ■

PHO­TO STÉ­PHANE LE­FÈVRE

BA­TAILLE. La­haye et le LFC ont été à la peine face à Blais et Fon­te­nay. Mais au fi­nal, les Li­mou­geauds ont su pré­ser­ver leur cage in­vio­lée pour va­li­der leur main­tien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.