MÁXI­MO PAS­TOR

Es­pa­gnol et fils d’une vic­time du 9 juin 1944

La Montagne (Corrèze) - - Tulle Vivre Sa Ville -

Comment avez-vous re­trou­vé la trace de votre père ?

C’est ma belle-fille qui l’a trou­vé grâce à in­ter­net. Ma fa­mille avait créé son his­toire, qui n’était pas la vraie.

Quelle était la ver­sion que l’ont vous avait ra­con­té ?

On m’avait d’abord dit qu’il était gra­ve­ment ma­lade et le temps a pas­sé, on n’en a pas su plus. La Croix-rouge nous a an­non­cé qu’il avait été vic­time de la bar­ba­rie na­zie, sans en dire plus. On a de­man­dé aux au­to­ri­tés of­fi­cielles, qui ne nous ont ja­mais dit la vé­ri­té. Ce qu’on sa­vait, c’est que mon père avait été fu­sillé avec 100 autres Es­pa­gnols.

Comment avez-vous ré­agi quand vous avez dé­cou­vert la vé­ri­té ?

Quand on s’est ren­du compte de la vé­ri­té, en 2010, la sur­prise était énorme. Ma fa­mille et moi sommes en­suite par­tis en va­cances à Tulle, pour en ap­prendre plus. Toutes les per­sonnes nous ont ai­dés et se sont ou­vertes. Je leur en suis très re­con­nais­sant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.