Pour une touche so­ciale

Trois éco­no­mistes sug­gèrent à Ma­cron un ré­équi­li­brage

La Montagne (Corrèze) - - France & Monde Actualités -

Trois éco­no­mistes de re­nom, qui ont lar­ge­ment ins­pi­ré le pro­gramme du can­di­dat Ma­cron, sug­gèrent au pré­sident un ré­équi­li­brage so­cial de sa po­li­tique, dans une note confi­den­tielle pu­bliée hier par le quo­ti­dien Le Monde.

Alors que « beau­coup de Fran­çais craignent que les ré­formes bé­né­fi­cient au pays, mais les laissent eux­mêmes de cô­té », Phi­lippe Aghion, Phi­lippe Mar­tin et Jean Pi­sa­ni­Fer­ry re­grettent que « la lutte contre les in­éga­li­tés d’ac­cès » ne soit pas plus ap­pa­rente dans la po­li­tique du gou­ver­ne­ment.

Les trois au­teurs sug­gèrent au pré­sident de pré­sen­ter des « ob­jec­tifs concrets » en ma­tière de sou­sem­ploi des jeunes, sor­tie du chô­mage de longue du­rée, et ou­ver­ture des postes de res­pon­sa­bi­li­té.

« Il im­porte de se mon­trer aus­si au­da­cieux dans la lutte contre les rentes et les pri­vi­lèges d’en haut que dans le com­bat contre les cor­po­ra­tismes d’en bas », sou­ligne le texte, qui re­grette l’ab­sence d’une « voix forte » pour por­ter le mes­sage so­cial « à l’in­té­rieur du gou­ver­ne­ment ».

Se­lon les éco­no­mistes, « il ne faut pas ré­duire la prime d’ac­ti­vi­té qui per­met à la fois de ré­duire la pau­vre­té des tra­vailleurs mo­destes et d’in­ci­ter au re­tour au tra­vail ». Ils se dé­clarent en re­vanche fa­vo­rables à une ré­forme des dis­po­si­tifs pour les per­sonnes à l’ac­ti­vi­té ré­duite, à la ré­duc­tion de la du­rée d’allocation chô­mage condi­tion­née à l’évo­lu­tion du taux de chô­mage, et de­mandent, comme la CFDT, la no­mi­na­tion de plus de re­pré­sen­tants sa­la­riés dans les conseils d’ad­mi­nis­tra­tion.

En ma­tière fis­cale, ils sug­gèrent de re­voir les aides sec­to­rielles aux en­tre­prises et « le ma­quis des aides à l’in­no­va­tion ». Sur le plan in­ter­na­tio­nal, ils ai­me­raient voir le pré­sident « am­pli­fier le dé­bat sur la taxa­tion in­ter­na­tio­nale et l’op­ti­mi­sa­tion fis­cale ».

Pour les mé­nages ?

Et pour les mé­nages, ils conseillent de re­voir la fis­ca­li­té de l’in­ves­tis­se­ment dans le lo­ge­ment en or­ga­ni­sant « l’ex­tinc­tion » des aides à la pierre qui « ré­duisent très for­te­ment l’im­pôt sur le re­ve­nu des bé­né­fi­ciaires et af­fectent le bud­get de l’État ».

Ils en­cou­ragent aus­si le pré­sident à taxer plus lour­de­ment les « très grosses suc­ces­sions », car « les en­fants des in­no­va­teurs sont sou­vent des ren­tiers ».

En­fin, ils re­com­mandent un éta­le­ment de la sup­pres­sion de la taxe d’ha­bi­ta­tion dans le temps, en sug­gé­rant de « dif­fé­rer » la mise en oeuvre de cette ré­forme « pour les 20 % les plus ai­sés » pour la « cou­pler avec une ré­forme de la fis­ca­li­té lo­cale et l’in­tro­duc­tion d’une taxe fon­cière pro­gres­sive ». ■

PHO­TO AFP

JEAN PI­SA­NI-FER­RY. Sur Twit­ter, l’éco­no­miste a in­di­qué ne pas vou­loir com­men­ter la note pu­bliée par Le Monde

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.