A la carte

La Montagne (Corrèze) - - 7 Jours En Politique - Claude Lesme

Lors d’une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion « Ma­ti­gnon dé­cen­tra­li­sé », le Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe a fait as­saut d’« ami­tié » avec le maire LR de Tou­louse, Jean­Luc Mou­denc. Les mu­ni­ci­pales de 2020 ne sont pas loin et la Ville rose est convoi­tée par la ma­jo­ri­té. Phi­lippe a donc rem­pli sa fonc­tion, se­lon la for­mule du sé­na­teur mar­cheur Fran­çois Pa­triat, de « porte­avions pour ai­der les maires de droite à at­ter­rir ».

Le Pre­mier mi­nistre était rac­cord avec la ligne po­li­tique dé­fi­nie par Ch­ris­tophe Cas­ta­ner, le dé­lé­gué gé­né­ral de LREM, qui a dé­jà lan­cé ses fi­lets : « Nous pour­rons sou­te­nir des gens is­sus de LR ou du PS dans des en­droits où les maires ont fait du bon bou­lot. »

Rien de gra­tuit dans cette an­nonce car En Marche, co­losse aux pieds d’ar­gile mal­gré ses 400.000 membres re­ven­di­qués (l’adhé­sion est gra­tuite sur in­ter­net), manque cruel­le­ment d’an­crage lo­cal et de per­son­na­li­tés d’en­ver­gure ca­pables de par­tir à la conquête des grandes ag­glo­mé­ra­tions. Et il n’y a rien de plus dur que de « sor­tir » un maire sor­tant bien im­plan­té qui a fait son tra­vail. Le dé­ga­gisme ne se­ra cer­tai­ne­ment pas de mise en 2020.

Bien sûr, LR hurle au « bra­con­nage » tan­dis que le PS de­mande à En Marche de se « comp­ter », mais ga­geons que ces al­liances à la carte fleu­ri­ront par­tout car les maires sor­tants veulent d’abord être ré­élus d’au­tant que les ma­cro­niens font peur. Et de­puis Pa­ris, les états­ma­jors des par­tis n’au­ront d’autre choix que de lais­ser faire à l’heure de la cons­ti­tu­tion des listes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.