Der­nières gour­man­dises avant l’au­tomne pour les oi­seaux

La Montagne (Creuse) - - Aubusson Vivre Sa Ville -

La fin de l’été offre à de nom­breux oi­seaux l’op­por­tu­ni­té de va­rier leurs me­nus, la consom­ma­tion d’in­sectes, en­core nom­breux, leur ap­por­tant beau­coup de ca­lo­ries, ils peuvent se payer le luxe de goû­ter au plai­sir de faire ex­plo­ser dans leur bec un as­sor­ti­ment de baies plus ap­pé­tis­santes les unes que les autres.

Les petits fruits des ver­gers dis­pa­raissent quel­que­fois avant que les pro­prié­taires ne s’aper­çoivent qu’ils sont à point, mais à par­tir du 15 août, ce sont les fruits sau­vages qui at­tirent l’at­ten­tion des pas­se­reaux.

Ils s’y frottent et piquent les fruits

Lors­qu’ils sont à point, les fruits de la ronce passent du rouge au noir. Ils sont for­més de pe­tites boules riches en vi­ta­mine C et sa­vou­reuses, idéa­le­ment ca­li­brées pour le bec des petits oi­seaux. Les tiges des ronces, pour­tant cou­vertes d’épines de toutes tailles, ne dis­suadent pas les oi­seaux de ve­nir pi­quer leurs fruits ju­teux. Pour s’ap­pro­cher au plus près de leurs proies bien pro­té­gées, les oi­seaux doivent faire preuve de pas mal d’as­tuces et d’un sens ai­gu de l’équi­libre. Ils ont dé­jà dû se pas­ser de la chair tendre des ce­rises et des autres fruits à cause des fortes ge­lées qui ont mis les Hautes Com­brailles à la diète. Alors pas ques­tion de man­quer ce der­nier fes­tin de roi !

NA­TURE. Quand il y a un bon coup de bec à faire, les moi­neaux ne sont ja­mais loin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.