Le par­cours d’un com­pa­gnon du de­voir

La Montagne (Creuse) - - Agglomération Vie Locale -

Le Ca­fé­cau­se­rie d’Ari­no­pa a ou­vert sa deuxième sai­son avec le par­cours de l’ébé­niste Fran­çois Du­ma­zet.

Ce der­nier y pré­sen­ta son iti­né­raire de com­pa­gnon du de­voir et du Tour de France, ain­si que les sou­ve­nirs qui se rat­tachent à sa vie à Saint­Vau­ry, à son mé­tier exer­cé dans la com­mune, la Creuse et toute la France.

Fran­çois Du­ma­zet, en­fant de Saint­Vau­ry, em­prunte dès 17 ans les che­mins fra­ter­nels mais très exi­geants et ri­tua­li­sés, des com­pa­gnons du de­voir ; dix ans après, en 1965, il re­vient au pays sous son nom de Com­pa­gnon, Fran­çois­le­Mar­chois, et crée son en­tre­prise « L’Art du Bois » qu’il cé­de­ra en 1997 après une vie pas­sée à conce­voir et fa­bri­quer des meubles raf­fi­nés.

L’his­toire fa­mi­liale le rat­trape

Ce n’était pro­ba­ble­ment pas si fa­cile, pour un ado­les­cent, de quit­ter la fa­mille pour un contexte de vie aux règles in­flexibles, mais le jeune Fran­çois af­firme qu’il sa­vait ce qu’il vou­lait, sans doute ha­bi­té par l’his­toire d’une li­gnée d’an­cêtres me­nui­siers et ébé­nistes saint­va­lé­riens – six gé­né­ra­tions de­puis le XVIIIe siècle – qui lui ont ino­cu­lé l’amour du bois.

Il vient tout juste de ter­mi­ner un ap­pren­tis­sage au LEP de Saint­Vau­ry, quand l’his­toire fa­mi­liale le rat­trape : pas­sage de flam­beau en quelque sorte, presque un siècle après, de l’ar­rière­grand­père au plus jeune ; ce­lui­là n’avait pu, en son temps, me­ner à son terme sa for­ma­tion chez les com­pa­gnons. Le jeune Fran­çois passe par les trois états exi­gés, de sta­giaire, d’as­pi­rant (stade de l’ini­tia­tion aux « ver­ tus ») avant de de­ve­nir com­pa­gnon du de­voir et du Tour de France. Au pas­sage, il rem­por­te­ra le concours in­ter­na­tio­nal des ou­vriers de moins de 20 ans.

En ce temps, le com­pa­gnon­nage est mé­con­nu en Li­mou­sin, non re­pré­sen­té dans cette ré­gion ex­cen­trée. Un Li­mou­sin de­vait ral­lier Tours, Nantes ou La Ro­chelle, pour faire son tour de France et quelques in­cur­sions dans les pays étran­gers. Fran­çois pas­se­ra plu­sieurs mois dans les pays scan­di­naves. À dé­faut de pou­voir échan­ger dans la langue lo­cale, la com­mu­ni­ca­tion se fait par plans in­ter­po­sés.

Un par­cours ini­tia­tique

Au cours de la soi­rée, de­vant la tren­taine de per­sonnes réunies pour l’oc­ca­sion, Fran­çois Du­ma­zet a évo­qué avec pas­sion le par­cours ini­tia­tique des com­pa­gnons du de­voir et du Tour de France, ap­puyé sur les « ver­tus », va­leurs mo­rales clas­siques de la vie so­ciale et pro­fes­sion­nelle, por­tées haut par les com­pa­gnons. Dans l’ordre : la fi­dé­li­té, la fra­ter­ni­té, la gé­né­ro­si­té, la dis­ci­pline, l’hon­nê­te­té, le cou­rage et la pa­tience ; un vé­ri­table contrat mo­ral pour la vie aus­si bien com­pa­gnon­nique que so­ciale et per­son­nelle.

Le pro­chain ca­fé­cau­se­rie au­ra lieu jeu­di 19 oc­tobre, à 18 h 30 au bar de la Poste, sur le thème des bars et ca­fés, es­paces créa­teurs de liens, d’af­fi­ni­tés, d’ou­ver­ture à l’échange et la cul­ture.

ÉBÉ­NISTE. Fran­çois Du­ma­zet a ra­con­té son par­cours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.