Jean-Luc Léger : « Il y au­ra un avant et un après »

La Montagne (Creuse) - - Aubusson Vivre Sa Ville -

« À votre de­mande, j’avais pris l’en­ga­ge­ment de re­mettre mon man­dat en jeu au bout d’un an. L’an­née est ar­ri­vée… »

Jeu­di, Jean­Luc Léger a te­nu à res­pec­ter l’en­ga­ge­ment pris lors de son élec­tion en 2016 à la pré­si­dence de la Com­com. Bon, il y a bien eu quelques es­prits cha­grins pour dé­plo­rer cette re­mise en jeu : « Je ne me rap­pe­lais plus de cet en­ga­ge­ment, s’est ain­si éton­né Gé­rard Cha­bert. Il y a des règles à res­pec­ter, vous avez été élu pour trois ans. » Mais il a vite été rap­pe­lé à l’ordre : « Mais Mon­sieur Cha­bert, c’est vous qui me l’aviez de­man­dé il y a un an ! », a ré­tor­qué Jean­luc Léger. Bien sûr, d’autres comme Pier­rette Le­gros ont re­gret­té que « tous les ob­jec­tifs n’aient pas été at­teints » tout en re­con­nais­sant « cer­taines avan­cées no­tables ». Mais la grande ma­jo­ri­té des élus ont ex­pri­mé leur vo­lon­té de gar­der Jean­Luc Léger à la pré­si­dence en sa­luant le tra­vail ac­com­pli. En re­con­nais­sant aus­si que la charge avait dû être lourde. « Il y a des choses que je n’ou­blie­rai pas, a confié Jeanluc Léger. Il y a des meur­tris­sures qui res­tent. Il y au­ra un avant et un après. » Un après avec une confiance re­nou­ve­lée à une très grande ma­jo­ri­té : 35 voix sur les 43 élus ayant pris part au vote à bul­le­tin se­cret.

CONFOR­TÉ. Les élus ont vo­té la confiance re­nou­ve­lée à Jean-Luc Léger.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.