L’es­prit bo­hème to­ni­fie l’ouest Creuse

La Montagne (Creuse) - - Creuse Ruralité - Vir­gi­nie Lor­thioir gue­ret@cen­tre­france.com

De nou­veaux com­mer­çants in­dé­pen­dants , ani­més par une en­vie d’ani­ma­tion et d’in­ter­ac­tions so­ciales, in­ves­tissent les vi­trines vides à Dun-le-Pa­les­tel. Sur un ter­ri­toire tou­ris­tique, Dunle-Pa­les­tel montre la voie dans le dé­par­te­ment. I

ly a quelques se­maines, nous re­la­tions dans nos co­lonnes la fer­me­ture de plu­sieurs com­merces à Dun­le­Pa­les­tel, le ca­fé de la place du champs­de­foire, puis la quin­caille­rie… Et l’in­quié­tude des com­mer­çants et ha­bi­tants qui crai­gnaient pour l’ave­nir du centre­ville du­nois. Pour­tant pour cette ren­trée, plu­sieurs com­merces ouvrent leurs portes dans la pe­tite com­mune de l’ouest creu­sois, don­nant un souffle nou­veau et ve­nant à pro­pos dé­mon­trer la vi­ta­li­té du­noise… 1 Gi­sèle, vê­te­ments d’oc­ca­sion « du ba­sique au très chic »

C’est en hom­mage à sa ma­man que Na­dia Sé­gelle a bap­ti­sé sa bou­tique « Gi­sèle ». Née à Dun où elle ha­bite de­puis tou­jours, Na­dia a tou­jours eu en­vie de voir s’ou­vrir l’une de ces fri­pe­ries qui pul­lulent de­puis quelques an­nées par­tout en France. Et puisque per­sonne ne l’a fait, elle s’est lan­cée…

Dans la rue des Sa­bots, où les vi­trines aban­don­nées étaient plus nom­breuses que les com­merces en­core ou­verts, elle a ou­vert son pe­tit ma­ga­sin à la mi­sep­tembre. Dans la rue où son père et son grand­père te­naient une bou­lan­ge­rie, parce que c’est là qu’elle a trou­vé le lo­cal par­fait, elle s’est lan­cée après deux ans de ré­flexion.

« J’avais un tra­vail qui me plai­sait à cô­té, du coup je ne pas­sais pas le cap de la créa­tion », ex­plique Na­dia. Et puis der­niè­re­ment, la vie, les choses, ont fait qu’elle s’est dé­ci­dée à pas­ser cette étape, « aus­si pour re­dy­na­mi­ser ma com­mune, et puis le charme d’être dans la rue des Sa­bots, ça m’a plu tout de suite ».

Avec son fils Abel en ap­pren­tis­sage, elle a ima­gi­né un concept du « qua­si­neuf », où elle vend les vê­ te­ments, ac­ces­soires et chaus­sures homme­femme du « ba­sique au très chic », Na­dia es­père in­no­ver avec ce concept nou­veau sur la com­mune. Un ser­vice pres­sing est éga­le­ment pro­po­sé en par­te­na­riat avec Sos­tra Pres­sing à La Sou­ter­raine.

2 Un sa­lon de thé au mi­lieu des arts

Ch­ris­telle Kay­ser a ou­vert ce dé­but de mois Art & Thé vous, dans la grande rue du­noise. Ins­tal­lée en tant qu’ar­tiste libre de­puis 2004 à Saint­Ger­mainBeau­pré, elle s’est dé­ci­dée à tro­quer les mar­chés pour cette bou­tique où elle vend ses créa­tions en tous genres, de la dé­co­ra­tion mai­son aux sacs à main en pas­sant par di­vers ac­ces­soires.

Cette en­vie de se po­ser, elle l’a plei­ne­ment ins­crite dans son concept, et la bou­tique ar­tis­tique est aus­si un sa­lon de thé, d’où le nom « Art & thé vous ». « Un sa­lon de thé convi­vial, où se po­ser, je vou­lais quelque chose d’in­ter­ac­tif avec la clien­tèle », as­sure l’ar­tiste de­ve­nue com­mer­çante. Du thé bio au slow ca­fé en pas­sant par les pâ­tis­se­ries des ar­ti­sans pâ­tis­siers du sec­teur, elle fait mar­cher les com­merces lo­caux et pro­pose aux clients de prendre le temps d’une pause dans un dé­cor entre vin­tage et mo­der­ni­té, avec un jo­li pe­tit coin ter­rasse à l’ar­rière, comme une bulle de dé­tente…

Une bou­tique à Dun, donc, « un pe­tit vil­lage vi­vant avec pleins de com­mer­çants, où j’ai eu le coup de coeur pour le bâ­ti­ment ». Par la suite, la créa­trice en­vi­sage même de pro­po­ser des ate­liers de loi­sirs créa­tifs tout pu­blic, pour faire vivre la pe­tite com­mune un peu plus…

3 Une bou­tique « éphé­mère » d’ar­ti­sans lo­caux

Les Creu­sois ama­teurs du Made In Creuse re­con­naî­tront cer­tai­ne­ment le nom d’Anne Dorges… Elle est de ceux qui ont ou­vert la Ma­nu­fac­ture à Gué­ret, et une autre bou­tique d’ar­ti­sans dans l’Indre, et ré­ci­dive à Dunle­Pa­les­tel…

D’ici quelques se­maines, ils s’ins­tal­le­ront à l’Ate­lier 48, dans la grande rue. Le lieu d’ex­po­si­tions de Yas­mine Im­ber­non, qu’elle prête avec plai­sir, mue par son en­vie de faire vivre la com­mune… Là en­core, le lo­cal est pri­vi­lé­gié, les ar­ti­sans du coin pour­ront vendre leurs créa­tions, qu’elles soient de bouche ou ar­tis­tique. Une phase test, le temps de voir si le pro­jet est viable…

4 Un ca­fé as­so­cia­tif en pro­jet

La bou­tique d’an­ti­qui­tés a bais­sé le ri­deau de­puis long­temps dé­jà, et om­brage tel un fan­tôme la place du champs de foire où se tient le mar­ché heb­do­ma­daire… Mais le pan­neau à vendre a dis­pa­ru de­puis quelques mois. Mar­jo­rie Méa a ache­té, pour vivre à Dun, mais pas sans pro­jet…

L’ar­tiste compte bien y dé­ve­lop­per un concept de ca­fé as­so­cia­tif, qui de­vrait ou­vrir l’an­née pro­chaine, une fois son ins­tal­la­tion ter­mi­née. À deux pas de la place du mar­ché, en­core un concept nou­veau, dans l’air du temps, qui ar­rive à point nom­mé alors que la mu­ni­ci­pa­li­té s’at­taque au se­cond gros pro­jet de ce man­dat : la ré­fec­tion du champs­de­foire (voir ci­des­sous).

5 Co­opé­ra­tion des com­mer­çants et co­wor­king

Un groupe de tra­vail Com­merce et Ar­ti­sa­nat réunit les com­mer­çants qui sou­haitent dy­na­mi­ser le centre­ville. En pa­ral­lèle, le centre so­cial La Pa­lette se veut tiers­lieu et ac­cueille dé­sor­mais les co­wor­kers pour créer un es­pace de tra­vail par­ta­gé. Ici et là, les idées pour dy­na­mi­ser la ville sur­gissent.

« Je vou­lais quelque chose d’in­ter­ac­tif avec la clien­tèle »

GRANDE RUE. Les rues com­mer­çantes de Dun-le-Pa­les­tel voient s’ou­vrir de nou­veaux com­merces. MA­THIEU TIJERAS

L’ATE­LIER 48. La bou­tique de créa­teurs de Yas­mine Im­ber­non. BRU­NO BARLIER

ART & THÉ VOUS. Ch­ris­telle Kay­ser est une ar­tiste. BRU­NO BARLIER

GI­SÈLE. Des vê­te­ments d’oc­ca­sion mais chic chez Na­dia Sé­gelle. BRU­NO BARLIER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.