Quel ave­nir pour le châ­teau de Lé­vis ?

Le pro­prié­taire du châ­teau Lur­cy­Lé­vis re­cherche des fonds pour sau­ver l’édi­fice

La Montagne (Creuse) - - A Deux Pas D'ici Dans L'allier - Ariane Bou­hours ariane.bou­hours@cen­tre­france.com

Alors qu’une pé­ti­tion lan­cée par les an­ciens pro­prié­taires du châ­teau de Lé­vis cir­cule de­puis des se­maines, l’ac­tuel pro­prié­taire, Jean de Men­ton, prend enfin la pa­role.

Non, le pro­prié­taire de Lé­vis, Jean de Men­ton, n’at­tend pas que son châ­teau, qu’il a ac­quis en 2000, s’ef­fondre. Et non, il n’ha­bite pas au Royaume­Uni, comme cer­tains le pré­tendent, mais en ré­gion pa­ri­sienne. C’est son poste de di­rec­teur exé­cu­tif d’une so­cié­té d’investissement ba­sée à Londres, Eu­rope Evans Ran­dall In­ves­tors, qui l’amène ré­gu­liè­re­ment à tra­ver­ser la Manche.

« J’y ai mis toutes mes éco­no­mies »

Aujourd’hui, alors qu’une pé­ti­tion a été lan­cée par les an­ciens pro­prié­taires, il prend la pa­role, pour dire qu’il a conscience de l’état de dé­la­bre­ment dans le­quel son châ­teau se trouve : « Je me suis ren­du à Lur­cy­Lé­vis avec un conser­va­teur de la Drac. J’ai bien com­pris la si­tua­tion. J’ai réa­li­sé qu’on ne peut plus at­tendre. Je me donne jus­qu’à fin mars pour trou­ver une so­lu­tion. Il faut mettre hors d’eau le châ­teau pour frei­ner les dé­gra­da­tions. Pour l’ins­ tant, il n’y a pas de dé­gâts stra­té­giques sur les char­pentes, mais des fuites épou­van­tables. Si une poutre por­teuse ve­nait à tom­ber, ce se­rait un dé­sastre majeur qui coû­te­rait 500.000 eu­ros ».

Il en­tend aus­si rap­pe­ler les tra­vaux qu’il a entre­ pris : la re­prise des char­pentes et toi­tures des deux ailes des com­muns, les fa­çades du bâ­ti­ment cen­tral.

« J’y ai mis toutes mes éco­no­mies, et je n’ai pas pu en ti­rer de bé­né­fices, puisque j’ai dû faire face à la fer­me­ture du châ­teau, en 2005, suite à la visite d’une com­mis­sion de sé­cu­ri­té. Au lieu de ré­agir, j’ai alors bais­sé les bras », re­grette Jean de Men­ton qui a été dé­pas­sé par les évé­ne­ments. « Mais j’ai re­pris les choses en main. J’ai fait ap­pel à l’as­so­cia­tion Adopte un châ­teau, mais ça n’a pas mar­ché ».

De­puis des mois, il tra­vaille en lien avec la Drac Au­vergne­Rhône­Alpes (ARA) et le con­seil dé­par­te­men­tal. Et mul­ti­plie les contacts pour re­cher­cher des fi­nan­ce­ments au­près de mé­cènes. « Je dois faire preuve d’ima­gi­na­tion. Je suis mo­ti­vé pour trou­ver des so­lu­tions parce qu’il y en a avec des mé­thodes qui n’exis­taient pas il y a 5 ou 10 ans. Je m’en­gage à four­nir d’ici fin mars un bu­si­ness plan ».

Fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif

Pour ré­no­ver, dans un pre­mier temps, la mai­son du gar­dien, et pou­voir y ac­cueillir un gar­dien, il a fait ap­pel à la so­cié­té Sit­ta : une pla­te­forme ap­pli­quant les prin­cipes du fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif à la ré­no­va­tion im­mo­bi­lière. Le prin­cipe : les tou­ristes ré­servent leur lo­ca­tion de va­cances dans le fu­tur bien ré­no­vé d’un pro­prié­ taire. Avec l’ar­gent des ré­ser­va­tions, le pro­prié­taire mène les ré­no­va­tions. 10.000 à 15.000 eu­ros se­ront né­ces­saires, car il y a tout à faire : l’élec­tri­ci­té, la plom­be­rie, l’iso­la­tion…

Con­tac­té, l’in­gé­nieur du pa­tri­moine Hugo Théo­leyre, de la Drac, as­sure : « Nous tra­vaillons sur le dos­sier, pour trou­ver une so­lu­tion. Beau­coup de choses sont en cours. Ce dos­sier est com­pli­qué car il ne s’agit pas de sommes mi­nimes ».

Le 7 no­vembre 2017, la Di­rec­tion ré­gio­nale des af­faires cultu­relles (Drac) avait consta­té « l’état sa­ni­taire alar­mant du châ­teau et de ses dé­pen­dances » et avait lis­té un pro­gramme de tra­vaux pré­cis, par­mi les­quels, « des me­sures d’ur­gence concer­nant des ou­vrages très al­té­rés et pré­sen­tant une me­nace à court terme pour l’édi­fice » : fer­me­ture des fe­nêtres, dé­pose de che­mi­nées, étaie­ment de la poutre cen­trale… Des pro­pos on ne peut plus clairs. Lé­vis ne peut plus at­tendre. ■

« J’ai réa­li­sé qu’on ne peut plus at­tendre. Je me bats pour trou­ver des fi­nan­ce­ments » JEAN DE MEN­TON Pro­prié­taire du châ­teau

PHO­TO D’AR­CHIVE FRAN­ÇOIS-XA­VIER GUTTON

PÉ­RIL. Plan­chers, poutres qui pour­rissent. Le pe­tit Fon­tai­ne­bleau du nord du Bour­bon­nais, li­vré aux pilleurs, a be­soin de tra­vaux. D’ur­gence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.