La pas­sion des chiens de trou­peau

La Montagne (Creuse) - - Agglomération Vie Locale -

Pour cer­tains éle­veurs, l’ani­mal le plus im­por­tant de leur chep­tel, c’est leur chien. Et ce n’est pas les membres de « l’as­so­cia­tion des chiens de trou­peau 23 », dont le siège so­cial est si­tué au sein de la chambre d’agri­cul­ture de Gué­ret, qui di­ront le contraire.

Tous pro­prié­taires de ma­gni­fiques bor­der col­lie, ces der­niers les suivent dans tous les dé­pla­ce­ments de trou­peau et ils aiment ça. Ce sont ces chiens de cou­leur noire et blanche (à l’ins­tinct de ra­ba­teur) qui ras­semblent les bêtes sui­vant les ordres de leur maître.

L’ap­pren­tis­sage est un peu dif­fi­cile mais avec pa­tience et dé­ter­mi­na­tion on y ar­rive. « Il faut une phase d’ac­cli­ma­ta­tion tant pour le chien que pour le trou­peau. Il est im­por­tant de com­men­cer avec les ani­maux et pe­tit à pe­tit ils vont ac­cep­ter le chien, ex­pliquent les membres de l’as­so­cia­tion. Le chien s’adapte au trou­peau. Son maître le guide, lui in­dique par ordre ou par geste le tra­vail à faire et il in­ter­vient. »

Le chien est sol­li­ci­té très sou­vent du­rant la pé­riode de pâ­tu­rage. L’hi­ver par contre, il est au re­pos, et l’ac­ti­vi­té lui manque. D’où l’in­té­rêt de se re­trou­ver en toute convi­via­li­té, chez les membres de l’as­so­cia­tion pour une jour­née de tra­vail, de par­tage et d’ap­pren­tis­sage.

C’est chez Ro­bert Ré­veil (le pre­mier pré­sident de l’as­so­cia­tion créée en 2004) au Rou­deau, com­mune de St Vau­ry, qu’ils ont pas­sé un di­manche entre amis pour as­sou­vir leur pas­sion et dé­mon­trer l’ha­bi­li­té du chien.

Pour en ar­ri­ver là, il est in­dis­pen­sable que le maître s’in­ves­tisse dans le dres­sage de son com­pa­gnon de tra­vail. C’est pour­quoi Cy­ril Me­lin, le pré­sident, in­siste sur l’in­té­rêt des for­ma­tions : « Beau­coup de gens pensent que pour les chiens de ber­gers ­ et no­tam­ment le bor­der col­lie, le chien de trou­peau le plus re­pré­sen­té ac­tuel­le­ment dans les ex­ploi­ta­tions ­ tout est in­né. Or ce n’est pas vrai. Pour avoir un bon chien de trou­peau, il faut le dres­ser, lui ap­prendre le tra­vail, le gui­der. Et le maître lui aus­si a beau­coup à ap­prendre : les for­ ma­teurs, des pro­fes­sion­nels, donnent les bases, ap­portent nombre de con­seils, de trucs et as­tuces, cor­rigent les er­reurs pour op­ti­mi­ser le bi­nôme chien/maître ».

« L’as­so­cia­tion des chiens de trou­peau 23 » pro­pose, outre les for­ma­tions d’ini­tia­tion ou de per­fec­tion­ne­ment, des ren­contres entre éle­veurs par pe­tits groupes pour faire tra­vailler les chiens. Ce sont les membres de l’as­so­cia­tion qui in­vitent les nou­veaux pour exer­cer les chiens. ■

➔ Pra­tique. Pour tous ren­sei­gne­ments ou adhé­sions à l’as­so­cia­tion au 06.87.26.31.71 ou sc.dm@sfr.fr

Une jour­née de tra­vail et de par­tage

GROUPE. Le bor­der col­lie doit être édu­qué pour me­ner à bien sa mis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.