PIERRE BER­GER

PRÉ­SIDENT DE LA FÉ­DÉ­RA­TION DES TRA­VAUX PU­BLICS

La Montagne Entreprendre - - CARREFOUR DES MAIRES -

La Mon­tagne En­tre­prendre. Vous êtes à l’ini­tia­tive du Car­re­four des maires et des élus d’au­vergne. Qu’at­ten­dez-vous de ce sa­lon ? Pierre Ber­ger. Nous vou­lons ren­con­trer dans un autre contexte les élus et tech­ni­ciens des col­lec­ti­vi­tés, faire connaître la pro­fes­sion, nos ser­vices et nos pro­duits. LME. Ce Car­re­four n’est- il pas aus­si l’oc­ca­sion de sen­si­bi­li­ser les élus aux dif­fi­cul­tés que ren­contrent les en­tre­prises des tra­vaux pu­blics ac­tuel­le­ment ? P. B. Si les col­lec­ti­vi­tés ne prennent pas conscience qu’il faut in­ves­tir dans l’éco­no­mie lo­cale, nous al­lons mou­rir. Quand une col­lec­ti­vi­té baisse de 25 % ses in­ves­tis­se­ments, nous sommes tou­chés à hau­teur de 20 %. Ces der­nières an­nées, nous avons connu une baisse des car­nets de com­mandes de 45 % pour les Conseils dé­par­te­men­taux, de 14 % pour les com­munes et in­ter­com­mu­na­li­tés et de 13 % pour l’etat. Ce sont sur­tout les contrats à du­rée dé­ter­mi­née ou des dé­parts à la re­traite non rem­pla­cés qui ont été la va­riable d’ajus­te­ment. De­puis le dé­but de la crise, nous avons per­du entre 8 et 10 % d’em­plois sur un plan ré­gio­nal, soit 500 em­plois et plus de 25.000 em­plois sur un plan na­tio­nal. Dans les en­tre­prises que je di­rige, nous sommes pas­sés d’un ef­fec­tif de 160 per­sonnes en 2010 à 100 per­sonnes en 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.