FLO­RENCE ARNAIZ- MAUM :

« AN­TI­CI­PER LE COÛT DE LA DÉ­PEN­DANCE »

La Montagne Entreprendre - - DOSSIER -

Flo­rence Arnaiz-mau­mé est dé­lé­guée gé­né­rale du SYNERPA, Syn­di­cat na­tio­nal des éta­blis­se­ments et ré­si­dences pri­vés pour

per­sonnes âgées, et en fixe les en­jeux.

Créé en 2001, le SYNERPA est le premier dans son do­maine. En Au­vergne, il fé­dère vingt- deux EH­PAD, une ré­si­dence ser­vice se­nior et quatre ser­vices à do­mi­cile pour 225 em­plois. Soit au to­tal près de 1.250 sa­la­riés et plus de 2.700 per­sonnes hé­ber­gées ou ac­com­pa­gnées. La Mon­tagne En­tre­prendre : Com­bien l’au­vergne compte-t-elle de struc­tures pri­vées et pu­bliques d’ac­cueil de per­sonnes âgées ? Flo­rence Arnaiz- Mau­mé : Le sec­teur pu­blic, avec 138 éta­blis­se­ments, re­pré­sente 60% de l’offre. 70 éta­blis­se­ments sont pri­vés as­so­cia­tifs (30% de l’offre) et 25 éta­blis­se­ments sont pri­vés com­mer­ciaux (10% de l’offre). LME : Connaît-on le chiffre d’af­faires de ces éta­blis­se­ments ? F. A-M. : Nous ne dis­po­sons pas de ces chiffres, mais en moyenne, dans une Au­vergne le ta­rif moyen d’hé­ber­ge­ment dans le pri­vé est de de 75 à 80 € la jour­née, ce qui équi­vaut, pour un éta­blis­se­ment de 80 places à un chiffre d’af­faires an­nuel d’en­vi­ron 2,3 mil­lions d’eu­ros. Ce­la per­met à l’éta­blis­se­ment de fi­nan­cer l’en­semble des charges an­nuelles liées à l’hé­ber­ge­ment et à l’ac­com­pa­gne­ment (loyers, charges fixes, masse sa­la­riale, im­pôts et taxes, etc). Un for­fait com­plé­men­taire « dé­pen­dance et soins » is­su de l’as­su­rance ma­la­die et du dé­par­te­ment per­met à l’éta­blis­se­ment de f i nan­cer ex­clu­si­ve­ment l e per­son­nel soi­gnant, le ma­té­riel mé­di­cal, le psy­cho­logue et une par­tie des charges liées à l’hy­giène.

> « Fortes dis­pa­ri­tés dé­par­te­men­tales »

LME : Com­bien de chambres man­quen­tils au­jourd’hui pour hé­ber­ger des pers o nnes â g é e s dé­pen­dantes e n Au­vergne ? F. A-M. : La ré­gion est mieux équi­pée que la moyenne na­tio­nale. En, ef­fet, il existe 121,4 lits D’EH­PAD pour 1.000 ha­bi­tants de 75 ans et plus, alors que la moyenne en mé­tro­pole est de 100,4 lits. Ce­pen­dant il y a des dis­pa­ri­tés. Ain­si le Can­tal et la Haute-loire comptent res­pec­ti­ve­ment 140 et 144 lits. Tan­dis que le Puy-de-dôme et l’al­lier, 112 et 107. Pour pall i er ce dés­équi­libre, l ’ ARS ouvre, pour la pé­riode 2015-2017, 514 places D’EH­PAD dont 400 dans le Puyde-dôme. LME : Dans la fi­lière du grand âge, la créa­tion de 300.000 em­plois se­ra ca­pi­tale. La France va-t-elle pou­voir faire face à ces be­soins ? F. A-M. : Les ac­teurs de notre sec­teur s’en­gagent de­puis pour va­lo­ri­ser les for­ma­tions di­plô­mantes et les profes-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.