Un PSG-OL sous haute ten­sion

La Montagne (Haute-Loire) - - Sports -

Ou­blié, l’en­thou­siasme des pre­mières an­nées ! Le pré­sident de l’Olym­pique lyon­nais, Jean-Mi­chel Au­las, se montre de plus en plus acerbe avec ce Pa­ris SG sauce Qa­tar, pré­si­dé par Nas­ser Al-Khe­lai­fi.

e dis à tout le monde : cal­mez­vous et pen­sez à vos pro­jets. » Le tacle du pré­sident du PSG, pu­blié dans le lun­di, ne vise per­sonne en par­ti­cu­lier. Dif­fi­cile pour­tant de ne pas y voir une ré­ponse, au moins en par­tie, à un « JMA » par­mi les plus vé­hé­ments cet été pour cri­ti­quer le mer­ca­to XXL du club pa­ri­sien.

« L’am­pleur des moyens mis en oeuvre n’a fait que croître ces der­nières an­nées, il n’y a au­jourd’hui plus au­cune chance pour les clubs de deuxième ni­veau de pou­voir concur­ren­cer spor­ti­ve­ment le PSG », a dé­plo­ré Au­las dans un cour­rier adres­sé à son ho­mo­logue pa­ri­sien.

En re­cru­tant les Bré­si­liens Ney­mar et Da­ni Alves ou en­core la pé­pite fran­çaise Ky­lian Mbap­pé, Pa­ris s’est en ef­fet tel­le­ment ren­for­cé qu’il « pé­na­lise » les clubs fran­çais ne jouis­sant pas des mê­ mes moyens, et qui se voient « pri­vés de cette pos­si­bi­li­té de par­ta­ger des res­sources » de la Ligue des cham­pions, « en va­leur très su­pé­rieures aux res­sources at­tri­buées par la L1 », plai­dait en­core Au­las.

« Je ne sais pas si c’est dans le but de nous dé­sta­bi­li­ser mais ce n’est pas la pre­mière fois, et c’est sou­vent avant les PSG­Lyon », ob­ser­vait mar­di le mi­lieu fran­çais Adrien Ra­biot.

Au­las avait sa­lué en no­vembre 2011 des ac­tion­naires qa­ta­ris qui « in­ves­tissent de fa­çon in­tel­li­ gente pour ser­vir leurs in­té­rêts mais aus­si ceux du foot fran­çais », et as­su­ré en jan­vier 2013 se « ré­jouir de l’ar­ri­vée des Qa­ta­ris au ca­pi­tal du PSG qui de­vrait per­mettre no­tam­ment au club pa­ri­sien de contri­buer à une amé­lio­ra­tion si­gni­fi­ca­tive de l’in­dice UEFA de la France. »

Mais de­puis, l’em­blé­ma­tique pré­sident lyon­nais s’en prend de plus en plus du­re­ment au club pa­ri­sien. En avril 2014, à la veille de la fi­nale de la Coupe de la Ligue, il avait dé­jà ta­clé un PSG qui « n’achète pas fran­çais », creu­sant « un fos­sé béant avec les autres clubs. »

Le PSG « cham­pion du Qa­tar »

Et plus ré­cem­ment, en mai 2016, il avait dé­goi­sé sur le PSG « cham­pion du Qa­tar », un cham­pion­nat « bien spé­ci­fique et ré­duit à une équipe », avant un match Lyon­Mo­na­co pré­sen­té comme « une fi­nale du cham­pion­nat de France. »

Vraie in­di­gna­tion ou re­cherche de nou­veaux fi­nan­ce­ments qui ne dit pas son nom ? Dif­fi­cile d’ex­clure la der­nière hy­po­thèse, dans la me­sure où le pré­sident lyon­nais a écrit en sep­tembre à Nas­ser AlK­he­lai­fi, par ailleurs pré­sident de beIN Me­dia Group, qu’il au­rait « vo­lon­tiers ima­gi­né qu’une par­tie de la puis­sance consi­dé­rable de l’Etat du Qa­tar puisse par­ti­ci­per im­mé­dia­te­ment à la re­va­lo­ri­sa­tion des droits té­lé­vi­sés fran­çais, afin de dé­mon­trer que la so­li­da­ri­té vis­à­vis des autres clubs fran­çais s’ef­fec­tue. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.