Ti­mo­thée Bom­mier et une garde res­ser­rée

La Montagne (Haute-Loire) - - Sports -

L’in­ter­na­tio­nal cler­mon­tois Ti­mo­thée Bom­mier cour­rat-il en­core seul, loin de­vant le pe­lo­ton, de­main ma­tin ? Les 10 km de Cou­rir à Cler­mont 2017, en tout cas, in­tègrent quelques nou­veaux pa­ra­mètres.

Fran­cis La­porte

a py­ra­mide de chiffres. Du haut des 26 ans de « Cou­rir », la contem­pler peut don­ner le ver­tige. N’em­pêche, der­rière la pro­fu­sion des chro­nos, perfs et par­ti­ci­pa­tions, les der­nières édi­tions des 10 km af­fichent clai­re­ment un pro­fil très… py­ra­mi­dal.

Une large base ­ 228 cou­reurs par­ve­nus en plus d’une heure, l’an pas­sé ­ et un som­met ­ 121 cou­reurs à plus de 15 km/h ­ bien ef­fi­lé. Sur­tout, les deux vain­queurs d’oc­tobre, Ti­mo­thée Bom­mier

dès le bou­le­vard Ber­the­lot, et, après lui, Ma­sha Hai­lé à par­tir de la rue Font­giève, contraints à un long ca­va­lier seul.

A se de­man­der si, dans la tra­di­tion, l’épreuve phare cler­mon­toise conser­ve­ra cette ligne éli­tiste, de­main ma­tin, sur le coup des 10 heures. D’au­tant que le roi Bom­mier, pos­ses­seur de la meilleure per­for­mance sur le par­cours à deux boucles cler­mon­tois, re­vient sur l’as­phalte du centre­ville.

Un re­tour, tou­te­fois, pas tout à fait au top, quelques mois après une bles­sure à la mal­léole. De quoi ré­duire, sans doute, l’écart entre l’in­ter­na­tio­nal et les pré­ten­dants au trône. À condi­tion que ceux­ci fer­raillent au­tour des 31 mi­nutes, bien en­ten­du.

Benoit et Du­puy­lo­lier

Or le temps semble dans les jambes de quel­que­suns. Badre Dine Zioi­ni au pre­mier rang… peut­être. Car l’Asé­miste, dont les réus­sites à Cou­rir à Cler­mont tressent comme une dé­co­ra­tion, peut ne pas s’avan­cer au dé­part sous la sta­tue de Ver­cin­gé­ to­rix. Il pren­dra, en ef­fet, sa dé­ci­sion sous celle de De­saix, au terme du 5 km qu’il court en pre­mier.

Mon­té sur la 3e marche 2016 en 31’44’’, le Pos­tier Jé­ré­my Peixo­to, quant à lui, fait pré­cé­der son re­tour d’un chro­no à 31’05’’, à An­ne­cy, il y a 15 jours, et sur­tout, la se­maine pré­cé­dente, à Tulle, de son re­cord per­son­nel à 30’55’’.

Rap­pro­che­ment utile pour le so­cié­taire du CAA Maxime Bar­get­to, pro­prié­taire de la 2e place de­puis 2015. À un étage de vi­tesse, qui plus est, que peuvent re­joindre des ex­té­rieurs à l’ins­tar du cou­reur d’On­daine­Fir­mi­ny, Geof­frey Cla­vier, voire des re­tar­da­taires, comme, pour­quoi pas, Ma­sha Hai­lé.

Chez les filles, Ju­lie Benoit ou Clara Du­puy­lo­lier, grim­pée sur le 10 km, peuvent des­si­ner la pointe de l’épreuve. Au vu des ins­crip­tions d’hier, les Mont­fer­ran­daises s’an­noncent les ar­chi­tectes en chef d’un camp au­ver­gnat, ren­for­cé par San­drine Suc et Bar­ba­ra Vi­vier, mais qui, pour la construc­tion de son pal­ma­rès, au­ra fort à faire avec la Ber­ri­chonne Cin­dy De­ni­zard ou la so­cié­taire de l’On­daine Claire Ma­hi.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.