Ar­can­gio­li va dé­fier Lap­ko en de­mie

La Montagne (Haute-Loire) - - Sports -

Car­ré royal, cet après-mi­di, pour les de­mi-fi­nales de l’En­gie Open avec une Fran­çaise, Ar­can­gio­li, et les trois fa­vo­rites an­non­cées, Lap­ko, Schoofs et Ben­cic.

Jean-Phi­lippe Béal

éjà pro­gram­mée en clô­ture des 8es de fi­nale de l’En­gie Open Cler­mont­Au­vergne­Rhône­Alpes, jeu­di soir, Be­lin­da Ben­cic avait confir­mé, face à Hon­co­va (6­4, 7­6), les très bonnes im­pres­sions de son pre­mier tour.

Ce fut en­core le cas lors du der­nier quart de fi­nale de la jour­née d’hier, qui l’op­po­sait à l’ath­lé­tique Hon­groise Dal­ma Gal­fi, tout aus­si per­for­mante de­puis le dé­but du tour­noi. On en eut vite la confir­ma­tion, hier. Puis­sante et pré­cise à la fois, la tête de sé­rie n° 2, vite en confiance sur son ser­vice, fut ain­si la pre­mière à se pro­cu­rer une oc­ca­sion de break, au deuxième jeu. Ra­tée. Mais pas la sui­vante avant d’en­chaî­ner sur un jeu de ser­vice qua­si­par­fait (5­2), lui ou­vrant la voie sur deux balles de set sur ser­vice suisse.

Le dé­but du cal­vaire de la Hon­groise, en fait. Car non seule­ment Ben­cic les écar­ta mais der­rière, Gal­fi concé­da pour la pre­mière fois, et net­te­ment, son en­ga­ge­ment. Et sur son élan, Ben­cic de re­ve­nir à hau­teur (5­5).

Re­ve­nir ? Plus que ça. Sur sa lan­cée, la Suis­sesse mit une pres­sion ter­rible sur la Hon­groise qui ne mar­qua que deux points sur la fin du set (7­5).

Après un « trou » de 5 jeux, Gal­fi rem­por­ta en­fin son ser­vice. Mais pas de quoi frei­ner la marche en avant de la dé­sor­mais 197e mon­diale. Par­faite tac­ti­que­ment, Ben­cic in­sis­ta en ef­fet pour contraindre Gal­fi à une sé­rie de ral­lyes neu­tra­li­sant son pou­voir de nui­sance tout en lui of­frant ses propres oc­ca­sions de conclure. Ce dont l’Hel­vète ne se pri­va pas pour brea­ker (3­1), confir­mer et re­brea­ker der­rière. Cou­pant toute pos­si­bi­li­té de re­tour hon­grois (6­2).

La Suis­sesse af­fron­te­ra cet après­mi­di, en deuxième de­mi­fi­nale, la Néer­lan­daise Schoofs qui rem­ por­ta à la pa­tience, la pre­mière manche (6­4) de­vant Jes­si­ka Pon­chet avant de la brea­ker dans la fou­lée. De fa­çon to­ta­le­ment in­at­ten­due, on vit alors le ten­nis de Schoofs faire pschitt face à la Lan­daise, sou­dain par­faite (6­2, 1­0) sous la pres­sion de 5 balles de break en cours de route. Il était temps de ré­agir pour la Néer­lan­daise. Ce à quoi elle s’ap­pli­qua avec une froide ef­fi­ca­ci­té (6­4).

À la mi­jour­née, l’op­po­si­tion entre Le­che­mia (380e) et Ar­can­gio­li (365e) s’an­non­çait équi­li­brée Seule la ten­dance 2017 en fa­veur de la pre­mière nom­mée, qui ve­nait en plus, de sor­tir la Géor­gienne Sha­pa­ta­va, tête de sé­rie n° 6, pou­vait don­ner une in­di­ca­tion.

Contre­dite par le dé­but de ren­contre très cris­pé de Le­che­mia, lâ­chant les 7 pre­miers points du match sur presque au­tant de fautes di­rectes (0­2). Mais la Rho­da­nienne ne tar­dait pas, ados­sée à un ser­vice ef­fi­cace, à re­trou­ver pro­fon­deur et vi­tesse de balle pour lan­cer la par­tie dans le duel in­dé­cis at­ten­du.

Avant, à 5­4 pour Ar­can­gio­li, de se cris­per à nou­veau net­te­ment pour fi­nir par perdre le pre­mier set sur deux doubles fautes (4­6). Le­che­mia crut se re­prendre à l’en­trée du deuxième (2­0). Feu de paille face à la vo­lon­té de conquête d’Ar­can­gio­li, af­fi­chée dès les re­tours de ser­vice (2­5). Et si la Nor­mande coin­ça un peu pour conclure, elle se his­sa dans le der­nier car­ré sans trop de frayeurs (6­4).

Elle ren­con­tre­ra, pour ou­vrir ce sa­me­di de de­mi­fi­nales, la Bié­lo­russe Lap­ko, tom­beuse de la Let­tone Mar­cin­ke­vi­ca. La tête de sé­rie n° 3 a rem­por­té le pre­mier set (6­3) avant de vite dé­col­ler dans le deuxième puis la­mi­ner de ses ser­vices, la ré­sis­tance let­tone (6­2).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.