Mal­com, l’autre Ney­mar…

La Montagne (Haute-Loire) - - Sports -

Ils parlent la même langue, sont les stars de leur équipe mais la com­pa­rai­son s’ar­rête là entre la pé­pite bor­de­laise Mal­com et la ve­dette pla­né­taire du Pa­ris SG Ney­mar, op­po­sés pour la pre­mière fois, ce soir (17 heures), au Parc des Princes.

e ne suis pas le Ney­mar de Bor­deaux. Il n’y a au­cune com­pa­rai­son à faire ». Voi­là com­ment Mal­com coupe court quand, fa­ta­le­ment vu ses sta­tis­tiques du dé­but de sai­son (3 buts, 4 passes dé­ci­sives en 7 matchs) et sa na­tio­na­li­té bré­si­lienne, on l’amène à évo­quer son com­pa­triote (4 buts, 4 passes dé­ci­sives), ache­té 222 mil­lions d’eu­ros à Bar­ce­lone cet été.

A 20 ans, l’ex­pe­tit Bré­si­lien (1,71 m) des Co­rin­thians, re­cru­té par les Gi­ron­dins en jan­vier 2016 pour 5 mil­lions d’eu­ros et qui a pro­lon­gé mer­cre­di son contrat jus­qu’en 2021, est la ré­vé­la­tion du dé­but de cham­pion­nat dans l’ombre de… Ney­mar, de cinq ans son aî­né mais à des an­nées lu­mières d’un point de vue mé­dia­tique.

Ce constat n’ef­fleure pas Mal­com, qui se contente de la po­pu­la­ri­té très haute dont il jouit au­près des sup­por­ters bor­de­lais. Une po­pu­la­ri­té qui a en­core gon­flé ce week­end quand, ti­reur dé­si­gné de pe­nal­ty, il a lais­sé le bal­lon au nou­vel ar­ri­vant Ni­co­las de Pré­ville pour le mettre en confiance. Comme un clin d’oeil à dis­tance à la dis­pute Ney­mar­Ca­va­ni…

Guide of­fen­sif des Gi­ron­dins, son ren­de­ment ex­plique en grande par­tie la mon­tée sur le po­dium de son club, 3e de L1 der­rière les in­tou­chables Pa­ris et Mo­na­co et tou­jours in­vain­cu, no­tam­ment grâce à son dou­blé ins­crit à Lyon alors que Bor­deaux était me­né 2­0, puis 3­2.

« Comme tous les grands joueurs du cham­pion­nat, Mal­com est un joueur dif­fé­rent comme peuvent l’être Se­ri à Nice, Fe­kir à Lyon ou Le­mar à Mo­na­co. Ce sont ces joueurs­là qui font la dif­fé­rence et c’est bien que Mal­com ait tou­jours le pied gauche chaud », es­time son en­traî­neur Jo­ce­lyn Gour­ven­ nec, qui ba­laye au pas­sage toute idée de « Mal­com dé­pen­dance ».

Ses pres­ta­tions de­puis dé­but août ont aus­si at­ti­ré l’oeil de plu­sieurs clubs étran­gers dans la der­nière ligne droite du mer­ca­to es­ti­val. Wolf­sburg d’abord, puis Dort­mund, qui a cé­dé le Fran­çais Ous­mane Dem­be­lé à Bar­ce­lone, ont pro­po­sé entre 15 et 20 mil­lions d’eu­ros pour le dé­bau­cher.

En vain. M6, l’ac­tion­naire prin­ci­pal du club, n’a rien cé­dé, pré­fé­rant po­lir en­core un peu son dia­mant qui se plaît en Gi­ronde, re­va­lo­ri­ser for­te­ment son sa­laire et s’ar­ran­ger pour ra­che­ter la to­ta­li­té de ses droits, dont le pour­cen­tage des­ti­né aux Co­rin­thians sur sa plus­va­lue en cas de re­vente.

Une belle af­faire fi­nan­cière en pers­pec­tive alors que sa va­leur mar­chande est es­ti­mée à au moins 40 mil­lions d’eu­ros, soit en­vi­ron deux tiers du bud­get de Bor­deaux (65 mil­lions d’eu­ros pour 20172018).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.