Une ul­time pho­to en guise de ca­deau d’adieu

La Montagne (Haute-Loire) - - 24 heures -

Dans le ré­tro­vi­seur

Juste avant de s’écra­ser dé­li­bé­ré­ment sur la co­mète Tchou­riou­mov­Gué­ras­si­men­ko (plus com­mu­né­ment ap­pe­lée Tchou­ri) au­tour de la­quelle elle or­bi­tait de­puis deux ans, la sonde Ro­set­ta a en­voyé une ul­time pho­to, certes in­com­plète, que l’Agence spa­tiale eu­ro­péenne (ESA) a réus­si à re­cons­truire et a ren­du pu­blique, jeu­di. Nous sommes le 30 sep­tembre 2016 : Ro­set­ta est alors à une ving­taine de mètres de la zone ro­cheuse et pous­sié­reuse qui s’ap­prête à lui ser­vir de tombe. L’image est un peu floue mais po­ten­tiel­le­ment émou­vante pour les scien­ti­fiques. La plu­part de ses ins­tru­ments, dont sa ca­mé­ra, fonc­tion­naient en­core et ont per­mis de ré­col­ter toute une sé­rie de pré­cieuses don­nées, dont des images qu’on pen­sait être les der­nières. Les der­nières pho­tos prises par la ca­mé­ra fai­saient 23.048 oc­tets par image. Elles étaient di­vi­sées en pa­quets de don­nées avant d’être en­voyées vers la Terre. L’image en ques­tion était di­vi­sée en six pa­quets. Mais la trans­mis­sion s’est in­ter­rom­pue alors que seuls trois pa­quets avaient pu être en­voyés, cor­res­pon­dant à 12.228 oc­tets. La sonde avait été pro­gram­mée pour s’éteindre au mo­ment de l’im­pact. Mal­gré tout, les in­gé­nieurs de Göt­tin­gen sont par­ve­nus à re­cons­truire l’image, à leur plus grande sa­tis­fac­tion…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.