Com­bien ça coûte de pi­lo­ter une mont­gol­fière ?

La Montagne (Haute-Loire) - - La Une - Céline Demars ce­line.demars@cen­tre­france.com

Pi­lo­ter une mont­gol­fière n’est pas don­né à tout le monde. En plus du cou­rage, de la pas­sion de l’avia­tion, il faut de l’ar­gent. Beau­coup d’ar­gent.

La fé­dé­ra­tion fran­çaise d’aé­ro­sta­tion compte moins d’un mil­lier d’adhé­rents. Par­mi eux, Mar­tine et Thier­ry Villey, un couple fi­dèle au ras­sem­ble­ment po­not.

Du ma­té­riel et des consom­mables

Cette cadre de san­té et ce chi­rur­gien re­trai­tés en connaissent un rayon sur le coût de leur pas­sion. Pour une en­ve­loppe, il faut comp­ter au mi­ni­mum dans les 15.000 € pour une peau neuve. Les prix sont fonc­tion du vo­lume et de la forme. Ce­la peut mon­ter jus­qu’à 50.000 €. Pour com­plé­ter l’équi­pe­ment, il faut une na­celle (5.000 € pour 4 places), des brû­leurs (5.000 € l’uni­té) et tout un lot d’ins­tru­ments de me­sure (al­ti­va­rio, GPS…) et de com­mu­ni­ca­tion (ra­dio por­ta­tive et ra­dio VHS pour joindre la tour de contrôle). Pour com­po­ser une mont­gol­fière équi­pée, il faut comp­ter en­vi­ron 50.000 €. Mais il faut de quoi la trans­por­ter… Le vé­hi­cule au­ra 4 roues motrices pour pou­voir se sor­tir des ter­rains d’at­ter­ris­sage. La re­morque, de taille adé­quate à celle du bal­lon, se­ra fer­mée pour pro­té­ger l’en­semble de la pluie. Pour vo­ler, l’équi­pe­ment neuf vaut entre 80.000 et 100.000 €. S’il est bien en­tre­te­nu, le bal­lon pour­ra vo­ler 500 heures. Il pour­ra aus­si être re­ven­du en se­conde main. Le mar­ché d’oc­ca­sion existe et per­met aux dé­bu­tants de faire leurs armes. Les plus ma­lins ar­rivent à se faire payer la toile par un spon­sor pri­vé.

Être équi­pé c’est bien, mais ce­la ne suf­fit pas. Il faut aus­si pré­voir les consom­mables. Une na­celle em­barque en prin­cipe quatre bon­bonnes de 30 litres de gaz (0,80 € le litre) et le vé­hi­cule de trac­tage se­ra plu­tôt gour­mand en car­bu­rant. L’as­su­rance coûte en­vi­ron 800 € à l’an­née.

Pour dé­col­ler seul, le sé­same s’ap­pelle bre­vet de pi­lote de mont­gol­fière. Il faut comp­ter 5.000 € pour va­li­der le do­cu­ment in­dis­pen­sable, à condi­tion de ne pas avoir be­soin de trop d’heures d’école de vol.

Cer­tains clubs, comme ce­lui de Main­te­non (28) pro­posent de louer un bal­lon au ta­rif de 50 € pour une sor­tie plus le prix du gaz consom­mé. Un moyen pour com­men­cer à ti­tiller le ciel sans trop dé­les­ter son porte­mon­naie.

PHO­TOS CÉLINE DEMARS

PAS­SION. Thier­ry Villey, un pas­sion­né in­con­di­tion­nel des vols en bal­lon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.