Les bien­faits de la musique en pho­tos à la Clef

La Montagne (Haute-Loire) - - La Une - Ju­lie De­lo­beau brioude@cen­tre­france.com

Pen­dant quatre ans, Virginie Bas­set s’est glis­sée avec son vio­lon dans le ser­vice néo­na­tal du CHU de Cler­mont-Fer­rand. San­drine Bou­try, pho­to­graphe, a cap­tu­ré ces ins­tants et les ex­pose à la Clef jus­qu’au 29 no­vembre.

Bai­gnant de sa musique les chambres des nou­veau­nés en soins in­ten­sifs du­rant quatre ans, Virginie a fait des dé­cou­vertes qu’elle n’au­rait pas soup­çon­nées. Avec la pho­to­graphe San­drine Bou­try, qui a cap­tu­ré ces ins­tants, elles ra­content, au fil d’une ex­po­si­tion sur les murs de La Clef, ce tra­vail si par­ti­cu­lier au contact des bé­bés, de leurs pa­rents et du per­son­nel ac­com­pa­gnant.

Forte dose d’émo­tion

« Une hos­pi­ta­li­sa­tion fra­gi­lise énor­mé­ment le lien parent en­fant, ex­plique Virginie. La pro­blé­ma­tique de base était de sa­voir com­ment la musique pou­vait ac­com­pa­gner ce lien. C’était as­sez dif­fi­cile de trouver ma place dans ces chambres, mais au bout de quelques mi­nutes de jeu, on voyait sou­vent un sou­rire ap­pa­raître, dans un lieu où l’on n’a pas for­cé­ment l’ha­bi­tude d’en voir. Avec la musique, on s’adresse à la par­tie bien por­tante du bé­bé, pas au cô­té ma­lade. On voit que leurs sour­cils et leurs doigts bougent, pe­tit à pe­tit leur corps se dé­tend. » « Même si la ré­cep­tion est propre à chaque bé­bé, ajoute San­drine, ce­la peut pro­vo­quer des ré­ac­tions ex­tra­or­di­naires. Ce­la a per­mis de faire le lien entre pa­rents et en­fants. » « Les en­fants sont sen­sibles à la musique et aux pa­roles, conclue Virginie. La musique est un ou­til de com­mu­ni­ca­tion qui parle à quelque chose au fond de nous. Et pour le bé­bé il n’y a rien de plus beau que ce que chantent ses pa­rents. »

PHO­TOS. Virginie Bas­set et San­drine Bou­try ex­posent à la Clef jus­qu’au 29 no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.