L’une des plus grosses jour­nées de l’an­née chez les fleu­ristes

La Montagne (Haute-Loire) - - Le Fait Du Jour -

Ca­chés dans un écrin de fleurs et d’odeurs, ils sont vos bien­fai­teurs de ce 14 fé­vrier. Et eux, com­ment an­ti­cipent-ils cette jour­née où la rose est reine ?

La Saint­Va­len­tin est­elle une jour­née dif­fé­rente des autres quand on est fleu­riste ? Tout dé­pend du fleu­riste. A Cler­mont­Fer­rand, pour le pro­prié­taire de Ro­sa fleurs, près du mar­ché Saint­Pierre, ce­la ne fait au­cun doute. « Je sors à peu près trois fois plus de fleurs que les autres jours », dit­il. C’est une des plus grandes fêtes flo­rales de l’an­née, avec Noël et la Fête des mères. Ici, on fonc­tionne avec une pla­te­forme d’achat et des pro­po­si­tions de bou­quets qui se­ront com­po­sés mi­nute, puis li­vrés avec un pe­tit mot à son ou sa des­ti­na­taire.

Pour les pro­prié­taires de L’autre Sai­son, der­rière la place Gaillard, si la Saint­Va­len­tin est évi­dem­ment un jour où le vo­lume est plus consé­quent (en­vi­ron deux fois plus pour eux), ils sou­haitent néan­moins res­ter simples, et com­po­ser avec les fleurs de sai­son, comme la tu­lipe du Mi­di qu’ils font ve­nir di­rec­te­ment du sud de la France.

Une chose est sûre : « Le jour de la Saint­Va­len­tin, ce sont ex­clu­si­ve­ment des hommes, ou presque, alors que d’ha­bi­tude c’est du 50/50. ». Mes­sieurs donc, à vos bou­quets !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.