Plus de cinq ans de pro­cé­dure

La Montagne (Haute-Loire) - - Région -

Re­tour sur les dates phare de cette af­faire par­ti­cu­lière.

Au­dric Chas­saing, 4 ans, su­bit une abla­tion des amyg­dales, acte chi­rur­gi­cal bé­nin, à la cli­nique de La Per­go­la, à Vi­chy.

Le len­de­main, à la suite de l’opé­ra­tion de son fils, Flo­rence, la mère, ra­mène Au­dric au do­mi­cile fa­mi­lial, à Chan­telle. Du­rant le tra­jet, le gar­çon­net est vic­time d’un choc hé­mor­ra­gique bru­tal. Et fa­tal.

Les pa­rents dé­posent plainte. Une in­for­ma­tion ju­di­ciaire pour ho­mi­cide in­vo­lon­taire est ou­verte au pôle de l’ins­truc­tion de Cus­set. Une ex­per­tise est di­li­gen­tée. Le mé­de­cin ayant pra­ti­qué l’in­ter­ven­tion se­ra mis en exa­men, mais il dé­cé­de­ra du­rant l’été 2015.

Un com­plé­ment d’ex­per­tise est or­don­né.

La

cli­ nique est mise en exa­men, en tant que per­sonne mo­rale, pour ho­mi­cide in­vo­lon­taire.

Le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique, sou­li­gnant dans son ré­qui­si­toire que « le lien de cau­sa­li­té entre le dé­cès de l’en­fant et les man­que­ments liés à la sur­veillance ap­pa­raît pour le moins té­nu », re­quiert un non­lieu.

Un mois plus tard, les juges d’ins­truc­tion es­timent, eux, que la cli­nique a in­vo­lon­tai­re­ment cau­sé la mort du gar­çon­net de 4 ans « en ne met­tant pas à dis­po­si­tion du per­son­nel mé­di­cal et pa­ra­mé­di­cal un ma­té­riel adap­té à la sur­veillance post­opé­ra­toire des jeunes pa­tients ».

Plus de cinq ans après la mort du pe­tit Au­dric, la cli­nique La Per­go­la est donc ren­voyée de­vant la jus­tice. La date d’au­dience n’est pas en­core connue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.