Le jeune homme avait frap­pé un po­li­cier

La Montagne (Haute-Loire) - - Région -

Il a quit­té Vi­chy pour Cha­ma­lières. Pour trou­ver du bou­lot et chan­ger de fré­quen­ta­tion.

À en­tendre Sa­lim (*), 25 ans, qui com­pa­rais­sait, mar­di, de­vant le tri­bu­nal de Cus­set, c’est pour dé­fendre ses deux co­pains qu’il a frap­pé un po­li­cier et in­sul­té le groupe de la bri­gade an­ti­cri­mi­na­li­té du com­mis­sa­riat de Vi­chy, le 10 dé­cembre der­nier, à 3 h 20, de­vant une boîte de nuit vi­chys­soise. Sa­lim avait pu en­trer dans l’éta­blis­se­ment, mais pas ses deux co­pains avec qui il avait bu plu­sieurs bou­teilles de vod­ka.

Quand les deux hommes ont com­men­cé à don­ner des coups de pied dans la porte, la po­lice a été ap­pe­lée. Sa­lim est sor­ti et a in­sul­té les fonc­tion­naires, avant d’en frap­per un. « J’ai honte de me re­trou­ ver ici et de faire de la peine à mes pa­rents et à mes proches », ex­plique le jeune homme, en ré­ci­dive après avoir été ju­gé par le même tri­bu­nal, en sep­tembre 2015, pour des vio­lences éga­le­ment.

« Avoir bu n’est pas une ex­cuse »

Me Be­na­li­khoud­ja, son conseil, a in­di­qué que Sa­lim avait des pro­blèmes fa­mi­liaux. « Les po­li­ciers ne sont pas des dé­fou­loirs même quand on a des pro­blèmes. Et avoir bu n’est pas une ex­cuse », ré­torque le pro­cu­reur.

Le jeune homme a été condam­né à quatre mois de pri­son ferme et à la ré­vo­ca­tion d’un sur­sis de trois mois. Un man­dat de dé­pôt a été dé­li­vré à l’is­sue de l’au­dience.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.