« Pas lais­ser faire n’im­porte quoi »

La Montagne (Haute-Loire) - - France & Monde -

Dé­pu­té de l’Isère La Ré­pu­blique en Marche (LREM), Oli­vier Vé­ran a fait adop­ter le 27 oc­tobre der­nier un amen­de­ment qui mo­di­fie sub­stan­tiel­le­ment la taxe so­da, créée en 2013.

Alors que la pré­cé­dente mou­ture taxait les so­das à hau­teur de 7,53 € par hec­to­litre, le rap­por­teur gé­né­ral du pro­jet de loi sur la Sé­cu­ri­té so­ciale a ima­gi­né un sys­tème où la taxa­tion se dé­clenche dès le pre­mier gramme de sucre pour 100 ml de bois­son pour voir son ba­rème grim­per jus­qu’à un taux de 11 grammes. Un mé­ca­nisme que le neu­ro­logue de pro­fes­sion dé­fend bec et ongles. Lui qui rap­pelle que « l’obé­si­té et le dia­bète coûtent chaque an­née res­pec­ti­ve­ment 5 et 10 mil­liards d’eu­ros à la France ». « Nous vou­lons in­ci­ter, à pé­ri­mètre fis­cal constant – la taxe rap­porte 300 à 400 mil­lions d’eu­ros par an –, les in­dus­triels à di­mi­nuer le taux de sucre dans leurs bois­sons tout en ren­for­çant l’in­for­ma­tion du consom­ma­teur, en par­ti­cu­lier avec le nu­tris­core qui va ren­ trer en vi­gueur et, je l’es­père, se gé­né­ra­li­ser. Ce dis­po­si­tif s’adresse moins à la per­sonne qui boit un so­da de temps en temps qu’à celle qui en consomme un litre par jour. Le sucre est ajou­té par­tout dans l’ali­men­ta­tion, dans les soupes, le cho­ri­zo ou les la­sagnes. Mais dans les so­das ont at­teint des taux de sucre in­croyables. Vous avez jus­qu’à huit mor­ceaux de sucre dans une ca­nette. C’est énorme. Ima­gi­nez ça dans un verre d’eau, vous au­riez du mal à le boire. Si l’in­dus­triel en­lève deux mor­ceaux par ca­nette, vous ne le sen­ti­rez pas, mais votre corps si. Cet amen­de­ment a été vo­té par tous les groupes po­li­tiques de l’As­sem­blée na­tio­nale. C’est la preuve que quand on est sur des ques­tions de san­té pu­blique, nous ar­ri­vons à avoir une una­ni­mi­té. Nous sommes très sen­sibles à l’agri­cul­ture fran­çaise et il n’est pas ques­tion de sa­cri­fier la fi­lière bet­te­ra­vière fran­çaise ni d’in­ter­dire le sucre. Mais nous ne pou­vons sim­ple­ment pas lais­ser faire n’im­porte quoi. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.