Les em­ployés de Co­pi­rel sont en grève

Les sa­la­riés se plaignent des condi­tions de tra­vail

La Montagne (Haute-Loire) - - La Une - Pomme La­brousse pomme.la­brousse@cen­tre­france.com

De­puis vendredi ma­tin, spon­ta­né­ment, les sa­la­riés de Co­pi­rel ont en­ta­mé un mou­ve­ment de grève. Ils avaient aler­té leur di­rec­tion dès le mois de fé­vrier sur leurs condi­tions de tra­vail.

Ce sont des larmes qui ont tout dé­clen­ché. Celles de l’une des per­sonnes qui tra­vaillent à l’usine Co­pi­rel (*), à Ma­zey­rat­d’Al­lier, dans la zone in­dus­trielle en bor­dure de la route dé­par­te­men­tale 56, à la sor­tie de Lan­geac. Vendredi ma­tin, peu après 8 heures, ces larmes ont gé­né­ré un mou­ve­ment glo­bal. « Il y a eu un énorme ras­le­bol. On s’est dit : “on ne peut plus te­nir comme ça”. Et on est sor­ti », ré­sume une ou­vrière.

Ca­dences éle­vées

Sur la pe­tite cen­taine d’em­ployés qui font tour­ner cette fa­brique de som­miers et de ma­te­las, en­vi­ron la moi­tié est en grève. « Ce­la at­teint presque 80 % dans les ate­liers », as­surent les gré­vistes, qui dé­noncent « des dys­fonc­tion­ne­ments dans les condi­tions de tra­vail ». « Épui­se­ment pro­fes­sion­ nel, manque de per­son­nel, ca­dences trop éle­vées, manque d’or­ga­ni­sa­tion, stress, pres­sions, manque de com­mu­ni­ca­tion » : les re­pré­sen­tants des sa­la­riés avaient dé­jà en­voyé un long cour­rier à leur di­rec­tion, au dé­but du mois de fé­vrier, pour lis­ter tous ces « dys­fonc­tion­ne­ments ».

« Il y a deux ou trois ans, on était à 7 ou 8 ma­te­las à l’heure. Là, on est pas­sé à 11 dans les mêmes condi­tions de tra­vail et avec des ma­te­las plus dif­fi­ciles », té­moigne une em­ployée. Faute de ré­ponse et de­vant l’ac­ca­ble­ment de cer­tains, ils ont dé­ci­dé d’en­ta­mer un rap­port de force. C’est l’in­ter­syn­di­cale CGTFO qui est à la barre pour ten­ter d’amé­lio­rer les choses. Un re­pré­sen­tant CFECGC était éga­le­ment là, hier. « L’in­té­rêt de tout le monde, c’est de né­go­cier et de re­prendre le tra­vail », in­siste un sa­la­rié.

Hier, le di­rec­teur du site, Ro­nal­do Ma­téo a re­çu les re­pré­sen­tants du per­son­nel. Mais il a re­fu­sé la pré­sence des re­pré­sen­tants des unions dé­par­te­men­tales CGT et FO, Pierre Mar­sein et Pas­cal Sa­mouth, ve­nus sou­te­nir les gré­vistes, à la table des né­go­cia­tions. Il a éga­le­ment as­su­ré « n’avoir au­cune dé­cla­ra­tion à faire » à la presse.

Le conflit dev­rait se pour­suivre au­jourd’hui. ■

(*) L’usine fait par­tie du groupe Co­fel, le lea­der de la li­te­rie en France grâce à ses marques Bul­tex, Épé­da et Mé­ri­nos. Co­fel, dont le siège se trouve à Bou­logne­Billan­court, pos­sède cinq sites de pro­duc­tion en France dont ce­lui de Ma­zey­rat­d’Al­lier et em­ploie en­vi­ron 800 per­sonnes.

DRA­PEAUX. Les sa­la­riés ont éta­bli leur pi­quet de grève à l’en­trée de l’usine Co­pi­rel, à Ma­zey­ratd’Al­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.