« Le gé­nome du blé, 5 fois ce­lui de l’homme »

La Montagne (Haute-Loire) - - Vie Rurale -

Si le gé­nome du blé a été sé­quen­cé, la route est en­core longue pour dé­cou­vrir toutes ses spé­ci­fi­ci­tés. « Ce n’est pas parce que nous avons réa­li­sé ce sé­quen­çage que nous le com­pre­nons, in­siste Thier­ry Lan­gin, di­rec­teur de l’UMR GDEC. Il existe en fait trois gé­nomes dans un même es­pace. Le gé­nome du blé, ce sont 130.000 gènes, presque cinq fois le gé­nome hu­main. Au­jourd’hui, nous dis­po­sons du ca­ta­logue com­plet. Mais nous ne sa­vons pas en­core quel est son fonc­tion­ne­ment bio­lo­gique. Le but des dif­fé­rents pro­jets pré­sen­tés à notre col­loque est jus­te­ment de dé­cou­vrir comment ça marche, d’iden­ti­fier les dif­fé­rences et de les re­lier à des ca­rac­té­ris­tiques agro­no­miques (stress hy­drique, ré­sis­tance aux ma­la­dies, etc.). Il existe très peu de ca­rac­tères qui dé­pendent d’un seul gène. La plu­part sont ré­gu­lés par un ré­seau de gènes. On fait pour ce­la ap­pel à la bio­lo­gie mo­lé­cu­laire. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.