IN­DIS­CRÉ­TIONS

La Montagne (Haute-Loire) - - Brioude Vivre Sa Ville -

AN­DRÉ SÉ­GUY REM­PLA­CÉ.

An­dré Sé­guy a dé­ci­dé de dé­mis­sion­ner de son poste d’ad­joint aux sports tout en res­tant conseiller mu­ni­ci­pal de Brioude, dans la ma­jo­ri­té de Jean-Jacques Fau­cher. C’est Gilles Da Cos­ta qui est pres­sen­ti pour le rem­pla­cer, lors du conseil qui se réunit mar­di.

Mais An­dré Sé­guy, ce « so­cia­liste ex­com­mu­nié », comme il se bap­tise lui-même, ne res­te­ra pas sans dé­lé­ga­tion spé­ciale. Quand on connaît son goût pour le vé­lo, on n’a pas de peine à ima­gi­ner la na­ture de cette dé­lé­ga­tion, qui de­vrait tour­ner au­tour du pé­da­lier… Pour­quoi, il y a un grand évé­ne­ment cy­cliste à pré­pa­rer à Brioude ? ■

À LA PÊCHE AUX PÊ­CHEURS.

Les pê­cheurs de Haute-Loire se sont réunis et la sai­son qui vient de s’ache­ver ne leur donne pas vrai­ment le sou­rire. Les chiffres sont en baisse, avec 615 cartes de pêche en moins (15.246, contre 15.861 l’an­née pré­cé­dente), soit un re­cul de 3,88 %. Plus em­bê­tant, la baisse de 12 % du nombre de cartes dé­li­vrées pour les per­sonnes ma­jeures… Il va fal­loir ap­pâ­ter le pê­cheur, l’an pro­chain. ■

COMME TOUT LE MONDE, GÉ­RARD KLEIN UTI­LISE LE BON COIN.

Si vous avez 621.000 € à pla­cer, vous pou­vez vous of­frir la pro­prié­té de Gé­rard Klein. L’ac­teur met en vente l’hô­tel-res­tau­rant dont il est pro­prié­taire, à Blesle (sans le fonds de com­merce) ain­si que la mai­son si­tuée en face, construite en 1838…

PRE­MIÈRE MAI­SON GA­GNANTE.

Le col­lège La Fayette de Brioude teste, cette an­née, la mise en place de mai­sons sur le type de celles ren­dues cé­lèbres par la sa­ga Har­ry Pot­ter. Com­pre­nant cha­cune des élèves al­lant de la 6e à la 3e, elles se sont ren­con­trées, mer­cre­di, dans le cadre du cross an­nuel du col­lège. Des quatre mai­sons (les Com­pa­gnons de l’Hermione, la Com­mu­nau­té des vol­ca­niques, les Voya­geurs du val d’Allier et les Bâ­tis­seurs de la ci­té), ce sont les Voya­geurs du val d’Allier qui ont rem­por­té cette pre­mière ren­contre. ■

NE PAS BAIS­SER LA GARDE.

Le main­tien des trois tré­so­re­ries à Saugues, Vo­rey et Saint-Pau­lien (elles de­vaient fer­mer leurs portes le 1er jan­vier 2019) ré­jouit les maires concer­nés à l’image de Mi­chel Brun, à Saugues, qui, sur son compte Fa­ce­book, y voit là « une su­per-nou­velle » mais, pour­suit-il, « pour au­tant, nous ne de­vons pas bais­ser la garde et res­ter vi­gi­lants. Le main­tien des ser­vices de l’État est une condi­tion in­dis­pen­sable à l’at­trac­ti­vi­té de nos vil­lages ru­raux. Comme quoi, il n’y a pas de fa­ta­li­té in­sur­mon­table ». ■

JEAN-NOËL BARROT.

Son nom cir­cu­lait lun­di comme po­ten­tiel « mi­nis­trable » lors du re­ma­nie­ment du gou­ver­ne­ment d’Em­ma­nuel Ma­cron et Édouard Phi­lippe. Une hy­po­thèse à prendre avec des pin­cettes… JeanNoël Barrot, qui fait ses armes comme dé­pu­té à la com­mis­sion des Finances de l’As­sem­blée, a un peu de monde de­vant lui par­mi les can­di­dats éti­que­tés Mo­dem. Mais son nom est in­sis­tant comme po­ten­tiel fu­tur se­cré­taire d’État au Bud­get. Ce se­rait un re­tour en force du pa­tro­nyme Barrot dans la sphère po­li­tique na­tio­nale après son père, Jacques, plu­sieurs fois mi­nistre, et son grand-père Noël, an­cien ques­teur de l’As­sem­blée na­tio­nale. ■

LES PIEDS DANS L’EAU.

Il manque de l’eau dans les prai­ries de Haute-Loire de­puis des se­maines. La sé­che­resse guette et le pré­fet a pas­sé cer­tains sec­teurs en zone « de crise » ! Il manque de l’eau éga­le­ment dans les ré­seaux. Nous avions ré­vé­lé les 200 m3 per­dus chaque jour cet été à la pis­cine de Saint-Pau­lien mais les exemples se­raient bien plus nom­breux. Des « mil­lions d’hec­to­litres » a glis­sé le pré­fet Yves Rous­set lors d’une ré­cente réunion à la chambre d’agri­cul­ture. D’après nos in­for­ma­tions, il a pré­vu d’in­ter­ve­nir sur le su­jet le 27 oc­tobre pro­chain lors de l’as­sem­blée gé­né­rale de l’as­so­cia­tion des maires de Haute-Loire. ■

LES ROUTES SUR M6.

L’émis­sion Ca­pi­tal, sur M6, s’in­té­resse ce soir (21 heures) à « l’état des routes, aux 80 km/h, aux ra­dars ». Son en­quête sur « le vrai prix de no- tre sé­cu­ri­té rou­tière » a conduit l’équipe de M6 en Haute-Loire où « la pré­fec­ture em­ploie les grands moyens pour lut­ter contre l’in­sé­cu­ri­té rou­tière », écrit la chaîne. ■

COCORICO.

Le ma­ga­zine Le Point a dif­fu­sé cette se­maine dans un hors-sé­rie son Top 10 des ré­gions ru­rales. Et la Haute-Loire a été élue cham­pionne du « ru­ral dy­na­mique », de­van­çant la Haute-Saône et l’Yonne. L’en­quête a été réa­li­sée à par­tir d’un calcul ba­sé sur dix in­di­ca­teurs al­lant du nombre de sa­la­riés aux ex­por­ta­tions en pas­sant par les nui­tées hô­te­lières ou la sur­face en mètres car­rés de lo­caux pro­fes­sion­nels. « Sa faible den­si­té dé­mo­gra­phique est lar­ge­ment com­pen­sée par son dy­na­misme éco­no­mique (taux d’em­ploi de 66,2 %, su­pé­rieur de 2,5 % au taux na­tio­nal) fon­dé no­tam­ment sur des fi­lières in­dus­trielles (ca­ou­tchouc, agroa­li­men­taire, mé­tal­lur­gie et tex­tiles) ». Le Can­tal ar­rive, lui, 7e. ■

COCORICO SUITE.

Le pré­sident du Dé­par­te­ment, Jean-Pierre Mar­con, se fé­li­cite de ce classement sur son compte Fa­ce­book. Pour lui, « cette re­con­nais­sance s’ex­plique no­tam­ment par les po­li­tiques mises en place de­puis de très nom­breuses an­nées pour sou­te­nir le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique du dé­par­te­ment à l’ori­gine du­quel on re­trouve le concept des usines re­lais ini­tié par Jacques Barrot. Nous sommes dé­ter­mi­nés à pour­suivre notre en­ga­ge­ment pour le ter­ri­toire et les al­ti­li­gé­riens ». ■

FAUSSE PRO­MO.

Vous pour­rez bien­tôt vous rendre dans la ca­pi­tale por­tu­gaise sans es­cale. Rya­nair a an­non­cé une nou­velle ligne Cler­mont-Fer­rand-Lis­bonne à par­tir d’avril 2019. Ca c’est vrai. En re­vanche, Rya­nair an­non­çait la mise en vente des sièges al­ler-re­tour sur son ré­seau à par­tir de 14,99 € dans son com­mu­ni­qué de presse. Faux. On a tes­té pour vous le lien in­ter­net, on a ja­mais trou­vé la pro­mo en par­tance de Cler­mont. La seule pro­mo que nous avons dé­ni­chée, c’est un vol simple pour le 13 jan­vier 2019 mais avec un dé­part de Pa­risBeau­vais. ■

LA SO­CIÉ­TÉ IS­SOI­RIENNE BRAINCUBE CAR­TONNE TOU­JOURS.

Cette se­maine, l’en­tre­prise spé­cia­li­sée dans l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle au ser­vice des en­tre­prises, a an­non­cé une le­vée de fonds de 12 mil­lions d’eu­ros. « Cette opé­ra­tion va nous per­mettre de croître plus vite, et d’être ca­pable de ré­pondre à la de­mande », in­dique Syl­vain Ru­bat du Mé­rac, di­rec­teur gé­né­ral de l’en­tre­prise. Outre la hausse de sa ca­pa­ci­té de dé­ve­lop­pe­ment in­for­ma­tique, cette le­vée de fonds doit per­mettre éga­le­ment à l’en­tre­prise d’in­ten­si­fier sa pré­sence com­mer­ciale en Al­le­magne et aux États-Unis, deux mar­chés in­con­tour­nables. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.