« On ne fe­ra pas bais­ser le chô­mage en cas­sant le Code du tra­vail »

La Montagne (Issoire) - - Le Fait Du Jour - Pa­trice Cam­po

Faire plus et dif­fé­rem­ment que lors de la mo­bi­li­sa­tion contre la loi El Khom­ri : tel est le mot d’ordre à la CGT, à l’ini­tia­tive des ma­ni­fes­ta­tions or­ga­ni­sées au­jourd’hui dans toute la France contre la ré­forme du Code du tra­vail.

Dans le Puy­de­Dôme, ce ne se­ra pas un front syn­di­cal to­tal et uni, mais la CGT ne se­ra pas seule dans le dé­fi­lé qui par­ti­ra ce ma­tin de la place du 1er­Mai. Alors qu’au­cun mot d’ordre n’a été don­né au ni­veau na­tio­nal, FO pren­dra bien place dans le cor­tège cler­mon­tois. L’Union dé­par­te­men­tale FO a clai­re­ment ap­pe­lé à la mo­bi­li­sa­tion, comme elle l’avait sys­té­ma­ti­que­ment fait lors des ma­ni­fes­ta­tions contre la loi El Khom­ri. L’Union syn­di­cale So­li­daires est pour sa part clai­re­ment as­so­ciée au mou­ve­ment de même que Sud PTT. En re­vanche, la CFDT n’a pas com­mu­ni­qué sur le su­jet lo­ca­le­ment. Dû cô­té des par­tis po­li­tiques, les sec­tions puy­dô­moises de la France in­sou­mise et de M1717, le mou­ve­ment lan­cé par Be­noît Ha­mon, ont éga­le­ment ap­pe­lé à ma­ni­fes­ter au­jourd’hui. En fin de se­maine der­nière, l’Union dé­par­te­men­tale CGT avait re­cen­sé en­vi­ron qua­tre­vingts en­tre­prises ap­pe­lant à la grève dans le dé­par­te­ment. Les ser­vices pu­blics de­vraient éga­le­ment être per­tur­bés, no­tam­ment les trans­ports en com­mun à Cler­mont­Fer­rand. Les or­don­nances vi­sant à ré­for­mer le Code du tra­vail, an­non­cées par le Pre­mier mi­nistre Edouard Phi­lippe, sont dans le vi­seur des or­ga­ni­sa­tions syn­di­ cales qui pro­tes­te­ront au­jourd’hui, mais pas seule­ment. La hausse de la CSG, la baisse de l’aide au logement et la sup­pres­sion des em­plois ai­dés sus­citent éga­le­ment la grogne des re­pré­sen­tants syn­di­caux. « Par rap­port à la loi El Khom­ri, c’est une co­lère beau­coup plus large qui re­monte de la base », note Ju­lien Pau­liac, se­cré­taire de l’UD CGT 63, qui an­nonce d’autres mo­bi­li­sa­tions. Gé­né­rale, d’abord, le 21 sep­tembre, veille de l’adop­tion des or­don­nances en Conseil des mi­nistres, et par sec­teurs en­suite, la santé et la mé­tal­lur­gie ayant dé­jà pro­gram­mé des ac­tions pour oc­tobre. « Nous vou­lons ins­crire le mou­ve­ment dans la du­rée. Il ne faut pas su­bir la dés­in­for­ma­tion. Les syn­di­cats ont en­core un rôle à jouer dans ce pays. Nous vou­lons faire tom­ber ces pro­jets d’or­don­nances et im­po­ser d’autres idées, sur le temps de tra­vail, les sa­laires, etc. On ne fe­ra pas bais­ser le chô­mage en cas­sant le Code du tra­vail », es­time Ju­lien Pau­liac. La jour­née d’au­jourd’hui au­ra va­leur de test dans tous les points de mo­bi­li­sa­tion. Au prin­temps der­nier, à Cler­montFer­rand, la plus im­por­tante ma­ni­fes­ta­tion avait ras­sem­blé 10.000 per­sonnes, rap­pelle la CGT.

La CGT n’est pas la seule à ap­pe­ler à ma­ni­fes­ter

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.