Les in­tem­pé­ries vont li­mi­ter les ren­de­ments dans les vignes au­tour d’Is­soire

En rai­son du cli­mat, les vi­gne­rons ont avan­cé l’heure des ven­danges. Ils craignent de faibles ren­de­ments.

La Montagne (Issoire) - - La Une - Tho­mas Ga­the­rias

Le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture dé­plore, dans un rap­port, une baisse de la pro­duc­tion vi­ti­cole. Sur le bas­sin is­soi­rien, les ven­danges au­ront de l’avance et les ren­de­ments es­pé­rés s’an­noncent as­sez faibles.

D’ après un ré­cent rap­port de l’Agreste, le ser­vice de sta­tis­tique du mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture et de l’Ali­men­ta­tion, la pro­duc­tion vi­ti­cole de 2017 se­rait his­to­ri­que­ment faible, en baisse de 17 % par rap­port à l’an pas­sé. Consé­quence d’un cli­mat dif­fi­cile de­puis le dé­but de l’an­née : les ven­danges se­ront par­ti­cu­liè­re­ment pré­coces. Au­tour d’Is­soire, les vi­gne­rons sont dans l’in­cer­ti­tude. Mont­pey­roux. Yvan Ber­nard, pré­sident du syn­di­cat AOC Côtes d’Au­vergne et vi­gne­ron, as­sure que ses ré­coltes se­ront en avance de près de trois se­maines par rap­port à l’an­née der­nière. Prin­ci­pale cause se­lon lui, le gel qui a fait souf­frir les vignes au dé­but de l’an­née. « Ma ré­colte ne se­ra pas bien grosse cette an­née. Ce­la fait deux ans de suite que nous avons des dé­gâts. Et quand ce n’est pas le gel, c’est la grêle. » Des phé­no­mènes cli­ma­tiques qui se­raient par ailleurs de plus en plus vio­lents et ré­gu­liers. Mais qui n’em­pê­che­ront pas, se­lon Yvan Ber­nard, d’of­frir un cru de qua­li­té. « Il n’y a pas eu de ma­la­die, tous les pa­ra­mètres sont réu­nis. » Boudes. Pa­trick Bou­ju, pro­prié­taire de­puis dé­but 2017 de plus d’un hec­tare de vignes, n’a pu que consta­ter les ef­fets de la mé­téo. « Il y a eu un gel tar­dif. La ven­dange est hé­té­ro­gène. C’est la pre­mière fois que je vois ça en vingt ans. » Sur le même do­maine, Au­ré­lien Le­fort s’at­tend, lui, à des ren­de­ments as­sez faibles, même s’il ne s’in­quiète pas de la qua­li­té de la pro­duc­tion. « Chaque an­née, j’ai des pro­blèmes cli­ma­tiques, mais la qua­li­té est sa­tis­fai­sante, c’est l’es­sen­tiel pour moi. »

« C’est la pre­mière fois que je vois ça en vingt ans »

Tou­jours à Boudes, le do­maine Char­men­sat dé­plore une mé­téo en dents de scie, qui al­tère le dé­ve­lop­pe­ment des rai­sins. « On a pas mal d’avance, ça a dé­mar­ré vite à cause du coup de gel du mois d’avril, an­nonce An­nie Char­men­sat. La sé­che­resse de ce mois d’août n’a pas ar­ran­gé la si­tua­tion. » À quelques pas de là, le do­maine d’An­nie Sau­vat a aus­si été tou­ché. « Le cli­mat est re­la­ti­ve­ment dé­gra­dé. Il n’y a pas d’hi­ver, le prin­temps est as­sez chaud. Il y au­ra peut­être 80 % de pertes sur les blancs mais tout se dé­cide à la fin. En moyenne, notre pro­duc­tion se si­tue entre 400 et 450 hec­to­litres. L’an­née der­nière, c’était lar­ge­ment en des­sous. » Cha­lus. Au do­maine Abon­nat, Xa­vier Abon­nat confirme la ten­dance. Les ren­de­ments s’an­noncent plus faibles que l’an der­nier. « Pour une par­celle, la ven­dange va com­men­cer avec un mois d’avance, il n’y en a pas beau­coup et les rai­sins ne sont pas gros. Ce­la fait plu­sieurs sai­ sons que je fais peu de ren­de­ments, à cause des épi­sodes de gel et de fortes cha­leurs qui stoppent la ma­tu­ra­tion des fruits. Dans l’idéal, je vise 45 hec­to­litres par hec­tare, mais en 2015, je n’en ai fait que 35, puis 28 en 2016. J’es­père ne pas en avoir moins cette fois­ci mais je pense que ce se­ra plus bas que l’an­née der­nière. Les ren­de­ments ne sont plus les mêmes qu’il y a vingt ans. » Une si­tua­tion qui s’étend à tout le dé­par­te­ment, les vi­gne­rons consta­tant une forte hé­té­ro­gé­néi­té en termes de ma­tu­ra­tion. Un sen­ti­ment confir­mé par Ca­mille Buis­sière, de la fé­dé­ra­tion vi­ti­cole du Puy­de­Dôme. « Les vi­ni­fi­ca­tions se­ront dé­li­cates, avec des de­grés éle­vés et une cer­taine pré­co­ci­té. Tant en termes de quan­ti­té que de qua­li­té, l’an­née est as­sez dé­fa­vo­rable. »

BOUDES. Sur son do­maine, An­nie Sau­vat est tou­chée par les in­tem­pé­ries de­puis trois ans. La pé­riode de gel à la fin du mois d’avril a en­traî­né des dé­gâts sur une grande par­tie de ses vignes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.