Wes­ley Fo­fa­na, juste un contre­temps

La Montagne (Issoire) - - Sports - Chris­tophe Bu­ron

Une rup­ture d’un ten­don d’Achille, lors d’une course li­néaire sans à-coup, lui a bri­sé les ailes pen­dant près de neuf mois. Alors que se pro­file son re­tour à la com­pé­ti­tion (peut-être contre Nor­thamp­ton), Fo­fa­na s’est li­vré sur cette période d’in­ac­ti­vi­té.

Le 21 jan­vier der­nier, alors que Cler­mont met un terme, face à Exe­ter, à un par­cours eu­ro­péen qua­si par­fait, Wes­ley Fo­fa­na marche sur l’eau. Le trois­quarts centre in­ter­na­tio­nal cler­mon­tois forme alors avec Ré­mi La­me­rat une paire de centres unique en son genre, pé­trie de ta­lent et fa­vo­rite pour com­men­cer en bleu le Tour­noi des VI Na­tions, qui se pro­file. Mais à deux se­maines d’un An­gle­terre ­ France qui fai­sait dé­jà sa­li­ver, Fo­fa­na s’écroule sur la pe­louse du Mi­che­lin. Rup­ture d’un ten­don d’Achille et l’as­su­rance d’une longue et dou­lou­reuse ab­sence. Quel a été fi­na­le­ment le pire mo­ment de ces neuf mois loin de toute com­pé­ti­tion ? Men­ta­le­ment, le plus com­pli­qué à vivre a été les phases fi­nales jouées par le club au mois de juin. Tu joues au rugby pour vivre ces mo­ments­là. Alors, quand tu passes à cô­té et que les co­pains avancent, gagnent… Après, je ne suis pas mort non plus. Phy­si­que­ment, le dé­but de la conva­les­cence a été dur car j’avais per­du le muscle du mol­let. C’est pour­quoi, lorsque tu re­prends la marche et qu’il y a des pro­grès tous les jours, c’est juste ma­gique. Vous vous at­ten­diez à cette longue ab­sence et ces pre­miers mo­ments dif­fi­ciles après la bles­sure ? J’ai eu la chance de ren­con­trer des spé­cia­listes qui m’ont par­fai­te­ment in­di­qué les étapes que j’al­lais de­voir fran­chir. Je me re­vois marcher sur le ta­pis à 0,5 km/h… pffff, là tu pars de loin, même si j’étais content de marcher à nou­veau. Parce qu’au dé­but, après le plâtre, tu vois ton mol­let et tu prends peur, c’était un pe­tit mor­ceau de viande qui pen­dait, ça fait bi­ zarre comme vi­sion. Se voir ain­si ne de­vait pas vous rendre très joyeux, n’était-ce pas pé­nible pour votre en­tou­rage ? Les six se­maines de plâtre, c’est dur. J’ai dû être pé­nible à cette période. Tu ne peux pas bou­ger si­non tout le sang ar­rive dans le pied et ça fait mal. Là, j’ai été ch… à la mai­son. En­suite, j’ai plu­tôt bien gé­ré car j’avais ana­ ly­sé ce qui m’ar­ri­vait, comment il fal­lait aborder chaque étape. Il n’y a que les phases fi­nales que j’ai moins bien vé­cues… Vous avez ra­té les deux der­nières fi­nales du Top 14 de votre club. Quelle a été la plus com­pli­quée à vivre entre la dé­faite de 2015 et la vic­toire de cette an­née ? Le pire c’est l’échec face à Pa­ris il y a deux ans. Cette an­née, j’ai eu un double sen­ti­ment. D’abord, un grand plai­sir de voir les co­pains rem­por­ter le titre. Après, ça re­tombe vite car je ne me suis pas sen­ti cham­pion de France. Mais ce qui compte, au bout, c’est le titre ob­te­nu par Cler­mont. Alors que votre re­tour est im­mi­nent, au plus pro­fond de vous, avez-vous des craintes de ne pas retrouver votre meilleur ni­veau ? Je me dis sur­tout que je vais me don­ner tous les moyens pour le retrouver. Hor­mis ce pe­tit sou­ci aux adducteurs, ça se passe plus que bien aux en­traî­ne­ments. Main­te­nant, je ne peux pas pré­dire l’ave­nir car je n’ai ja­mais eu ce type de bles­sure. Je sais que cer­tains joueurs re­viennent par­fai­te­ment, d’autres sans doute un peu moins. Je pré­fère vi­ser l’exemple de Dan Car­ter (ou­vreur all­black du Ra­cing, ndlr), qui a connu la même bles­sure (2009, à l’USAP) avant de de­ve­nir le meilleur joueur du monde. Ça laisse de l’es­poir, non?( sou­rires).

« L’exemple de Da­niel Car­ter me donne de l’es­poir »

PHO­TO THIER­RY NI­CO­LAS

BREN­NUS. Même s’il ar­bo­rait le tee-shirt vic­to­rieux, au len­de­main de la fi­nale rem­por­tée sur Tou­lon, Wes­ley Fo­fa­na (ici au cô­té de Ca­mille Lo­pez) ne se sent pas vrai­ment cham­pion de France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.