Une arme fac­tice avec le linge du bé­bé

Un mois avec sur­sis pour l’épouse d’un dé­te­nu rio­mois

La Montagne (Issoire) - - Région - Ch­ris­tian Lefèvre

En oc­tobre 2016, l’épouse d’un homme pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire à Riom s’était pré­sen­tée à l’en­trée de l’éta­blis­se­ment pé­ni­ten­tiaire avec un re­vol­ver en plas­tique ca­ché dans un sac conte­nant les af­faires de son bé­bé de 15 mois. Ju­gée, mer­cre­di, par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel, la jeune femme de 25 ans, a af­fir­mé avoir « ou­blié » cette arme fac­tice au fond du sac, après un dé­part pré­ci­ pi­té pour la mai­son d’ar­rêt. « Ce n’était qu’un jouet, un pis­to­let à flé­chettes of­fert par mon père à mon fils, a­t­elle ex­pli­qué. Je n’ai ja­mais eu l’in­ten­tion de l’in­tro­duire dans la pri­son pour la faire pas­ser à mon ma­ri ! Les sur­veillants me l’ont même res­ti­tué après la vi­site ». Après que le par­quet a re­quis un mois de pri­son avec sur­sis, l’avo­cat de la jeune Cler­mon­toise, Me Jean­Fran­çois Ca­nis, a dé­plo­ré « une his­toire in­vrai­sem­blable ». « Quand on connaît un tant soit peu le fonc­tion­ne­ment d’une mai­son d’ar­rêt en termes de sé­cu­ri­té, a­t­il ton­né, cette af­faire, c’est du dé­lire ! Ma cliente, dont le ma­ri a été in­car­cé­ré dans plu­sieurs centres pé­ni­ten­tiaires ces der­niers mois (*), sait par­fai­te­ment comment tout ce­la fonc­tionne. Ja­mais elle n’au­rait pris un tel risque ! » Me Ca­nis a plai­dé la re­laxe avant de pré­ci­ser : « Si le tri­bu­nal va dans ce sens, je dé­po­se­rai im­mé­dia­te­ment une de­mande afin que le per­mis de vi­site de ma cliente, sus­pen­du de­puis un an, soit ré­ta­bli ». Un ap­pel qui n’a pas été en­ten­du : la jeune femme a été condam­née à un mois avec sur­sis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.