Trop chère vic­toire

Pas de bo­nus et seule la mê­lée de l’ASM a été au ren­dez­vous

La Montagne (Issoire) - - La Une - Va­lé­ry le­fort

SANS BO­NUS.

L’ASM, neu­vième, s’est im­po­sée face au Stade Fran­çais (33­10) au terme d’une pres­ta­tion in­ache­vée, avec no­tam­ment un es­sai de Ra­ka mais sur­tout sans le bo­nus of­fen­sif.

BLES­SURE.

L’hé­ca­tombe conti­nue à la char­nière. Après Fer­nan­dez, Laid­law et Lo­pez, c’est Cas­sang qui est dé­sor­mais sur le flanc, vic­time d’une tor­sion du ge­nou.

Au terme d’un match d’une rare mé­dio­cri­té, Cler­mont a sim­ple­ment ren­du le ser­vice mi­ni­mum en do­mi­nant de pauvres Pa­ri­siens en­core plus in­di­gents. Une soi­rée à ou­blier.

L’ ASM n’a pas épa­té son monde, loin de là ! Une sor­tie brouillonne qui confirme que le che­min vers la ré­demp­tion se­ra long… On a ai­mé La do­mi­na­tion de la mê­lée. C’est le seul sec­teur de jeu où Cler­mont s’est com­por­té en cham­pion. En amé­lio­ra­tion à Swan­sea, puis sou­ve­raine dé­jà face à Nor­thamp­ton, le huit de de­vant a mar­ty­ri­sé son vis­à­vis pa­ri­sien. Le Stade Fran­çais a éco­pé de deux car­tons jaunes sur mê­lées fer­mées et en­cais­sé un es­sai de pé­na­li­té. C’est la vraie grosse sa­tis­fac­tion du soir. Le pre­mier match sans car­ton. En­fin une par­tie à quinze pen­dant 80 mi­nutes ! C’est une grande pre­mière pour Cler­mont cette sai­son après avoir cu­mu­lé douze car­tons en neuf ren­contres. La fin d’une vé­ri­table plaie ? À suivre… On n’a pas ai­mé Le conte­nu du jeu cler­mon­tois. Sou­vent pauvre, confus à sou­hait, le jeu à la cler­mon­toise qui fai­sait la patte de l’ASM s’est éva­ noui avec l’été… Sym­bole de cette in­ca­pa­ci­té col­lec­tive, ce siège de 15 mi­nutes dans les vingt­deux pa­ri­siens au coeur de la pre­mière pé­riode. De mau­vais choix, un manque de liant (où par­fois sim­ple­ment de lu­ci­di­té) ont em­pê­ché l’ASM de mettre à mal ce Stade Fran­çais ra­fis­to­lé et qui n’avait rien d’un foudre. L’ab­sence de bo­nus of­fen­sif. Il n’est écrit nulle part que l’ASM doit prendre le bo­nus of­fen­sif quand elle re­çoit un mal clas­sé. Mais quand même… Sur­tout face à ce Pa­ris­là. Et si Cler­mont ne mé­ri­tait sans doute pas les cinq points au re­gard du conte­nu glo­bal de sa pres­ta­tion, le ré­sul­tat n’est pas fa­meux. La bles­sure de Cas­sang. L’ASM est mau­dite à la char­nière. Après Fer­nan­dez, Laid­law, Lo­pez, voi­ci que Cas­sang est sor­ti (75e), por­té par deux soi­gneurs. Ce se­rait une tor­sion du ge­nou. Il pas­se­ra des exa­mens com­plé­men­taires de­main. Ce der­nier bal­lon ven­dan­gé. Mal­gré toutes ses ap­proxi­ma­tions, Cler­mont au­rait quand même pu ar­ra­cher le bo­nus of­fen­sif avec un qua­trième es­sai avant la si­rène. Mais une mau­vaise ins­pi­ra­tion, une de plus, a gâ­ché l’en­semble. Cette fois, c’est Ra­ka qui s’est mon­tré trop gour­mand. en se fai­sant « cro­quer » de­vant la ligne. L’am­biance au stade. C’était plein ou presque (18.365 spec­ta­teurs), au coeur des va­cances sco­laires. Une bonne sur­prise mal­gré une af­fiche en bois. Mais hor­mis lors des ul­times ins­tants ­ car le stade a cru au bo­nus of­fen­sif ­ l’am­biance fut molle, sans res­sort. À l’image de l’équipe.

Cler­mont a pro­po­sé un jeu sans fil di­rec­teur

PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

BLES­SURE. L’ASM est mau­dite à la char­nière. Après Fer­nan­dez, Laid­law et Lo­pez, Cas­sang sur bles­sure. Le de­mi de mê­lée souf­fri­rait d’une tor­sion du ge­nou. (au centre) a dû lui aus­si lais­ser ses par­te­naires

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.