La bou­lan­ge­rie a fait la fête

Avec un dé­part, Ca­thy, et deux ar­ri­vées, Di­dier et Ca­role

La Montagne (Montluçon) - - Val De Cher/ Huriel/t Ronçais Vivre Son Pays -

La bou­lan­ge­rie de Lou­rouxHo­de­ment a fait la fête, entre tris­tesse et joie, pour dire au re­voir à Ca­thy et sa­luer l’ar­ri­vée de Di­dier et Ca­role, ses suc­ces­seurs.

Plus de soixante­dix per­sonnes ont ré­pon­du à l’in­vi­ta­tion de la com­mune de Lou­roux­Ho­de­ment, pour re­mer­cier Ca­thy, la bou­lan­gère, « de cette an­née de bon pain et de sou­rires à tous crins », et pour ac­cueillir Di­dier De­shaies, le nou­veau bou­lan­ger et son épouse Ca­role.

Des élus, mais aus­si de très nom­breux ha­bi­tants de Haut­Bocage et même de com­munes beau­coup plus éloi­gnées, ont te­nu à par­ta­ger ce mo­ment à tous égards émou­vant.

Na­tha­lie était ve­nue de la forêt de Tron­çais et à elle seule, elle ré­sume le che­min sui­vi par beau­

coup qui étaient res­tés sur leur faim avec les an­ciens bou­lan­gers.

« Un jour plu­tôt sans, de pas­sage à Lou­roux, je dé­couvre en cette fin d’an­née 2017, une en­seigne à la­quelle je n’avais ja­mais réel­le­ment prê­té at­ten­tion. Une fois la porte pous­sée, c’est un sou­rire ra­dieux et des yeux pé­tillants qui m’ac­cueillent, le mo­ral est re­mon­té, et son pain bio

m’a en­chan­tée et de­puis je ne tra­ver­sais plus le bourg par ha­sard, j’y ve­nais ex­près ».

Cha­cun avait sa pe­tite anec­dote entre le sel ou­blié, le pain sur l’ap­pui de fe­nêtre juste pour goût e r, les es­sais de pain d’épice ou en­core la nuit passée à faire le pain aux cô­tés de la bou­lan­gère. Et tous s’ac­cor­daient pour re­con­naître cet im­mense

che­min par­cou­ru par une bou­lan­gère fraîche émou­lue qui n’avait en guise d’ex­pé­rience qu’une fa­rouche vo­lon­té de pro­gres­ser et de par­ta­ger ses in­ces­santes dé­cou­vertes.

Tous ses pe­tits se­crets de fa­bri­ca­tion, Ca­thy les a confiés à Di­dier pour que Na­tha­lie et tous les autres puissent conti­nuer à prendre le che­min du bourg de Lou­roux­Ho­de­ment. ■

« Je ne tra­ver­sais plus le bourg par ha­sard »

ENTRE TRIS­TESSE ET JOIE. Thier­ry de La­mar­lière, maire dé­lé­gué de Lou­roux-Ho­de­ment, a su trou­ver les mots pour Ca­role et Di­dier et pour Ca­thy qui les quit­tait.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.