« Les noix, cette an­née, c’est niet »

La Montagne (Moulins) - - Allier -

En Mon­tagne bour­bon­naise, les noyers ont tou­jours eu une place pré­pon­dé­rante. Mais, le noyer est as­sez fra­gile : il craint les ge­lées. Cette an­née, c’est la pé­nu­rie de noix. Ber­nard Bar­raud qui pos­sède plus d’une ving­taine de noyers au Mayet-de-Mon­tagne, ex­plique : « Les ge­lées du prin­temps ont dé­truit la to­ta­li­té des fleurs, à l’ex­cep­tion de celles de quelques arbres ex­po­sés au sud. En­suite, la sé­che­resse a sé­vi et dans cer­tains lieux, la grêle. Voi­là pour­quoi, les noyers, pour la deuxième an­née consé­cu­tive n’ont pas de fruits ou très peu… » À Nizerolles, pays de la noix, Jean Amon, un ré­col­tant confirme : « Des noix ! Cette an­née, c’est niet. Il a fait trop froid au prin­temps, les fleurs ont ge­lé. Pas de veillées en pers­pec­tive pour le triage des noix, ni d’huile de noix… » Et Hen­ri Car­ton, un autre ré­col­tant d’ajou­ter : « Il est tom­bé des averses de pluie le mer­cre­di 3 mai, jus­ti­fiant le dic­ton : Lors­qu’il pleut le 3 mai, point de noix au noyer. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.