RE­TOUR EN IMAGES SUR TROIS JOURS D’AU­DIENCE AUX AS­SISES DE LA HAUTE-LOIRE P

La Montagne (Moulins) - - Affaire Fiona -

COUPS DE CRAYON

en­dant deux jours, le des­si­na­teur de l’Agence France Presse (AFP) a af­fû­té ses crayons. À la cour d’as­sises, le des­sin est l’unique tech­nique qui per­met de cro­quer les vi­sages des ac­cu­sés en pleine au­dience. Photos et vi­déos sont stric­te­ment in­ter­dites. Pour quelle rai­son ? Pour as­su­rer la sé­ré­ni­té des dé­bats.

EN DÉ­FENSE

Mes Mo­ha­med Kha­ni­far, Gilles­Jean et Re­naud Por­te­joie, les avo­cats de la dé­fense, ne lâchent rien. De­puis trois jours, ils pi­mentent les dé­bats. Leurs stra­té­gies se mettent en place pro­gres­si­ve­ment.

LE MATCH

Q ui s’y frotte s’y pique ! Les avo­cats de la dé­fense ont face à eux de nom­breuses par­ties ci­viles et no­tam­ment la pi­quante avo­cate du bar­reau de Pa­ris, Me Ma­rie Gri­maud. De­puis l’ou­ver­ture du pro­cès en ap­pel, le con­seil de l’as­so­cia­tion In­no­cence en dan­ger n’hé­site pas à po­ser ses ques­tion. Bien dé­ci­dée à ob­te­nir des ré­ponses sur les cir­cons­tances de la mort de Fio­na,Me Gri­mauds’est en­ga­gée dans un match en plu­sieurs rounds avec les avo­cats de la dé­fense.

PRESSE

L’ou­ver­ture du pro­cès en ap­pel a été sui­vie par des di­zaines de jour­na­listes et une poi­gnée de cu­rieux. Après trois jours d’au­dience, la plupart sont dé­jà re­par­tis. Mais ils ont nom­breux a avoir pré­vu leur re­tour le 20 oc­tobre, jour du ver­dict.

PHOTOS VINCENT JOLFRE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.