DU SOU­TIEN SCO­LAIRE, DU CONDI­TION­NE­MENT, DU NET­TOYAGE…

La Montagne (Riom) - - Riom -

FOR­MA­TION

Àl’ESAT L’En­vo­lée, les tra­vailleurs en si­tua­tion de han­di­cap peuvent ap­pro­fon­dir et af­fi­ner leur pro­jet per­son­na­li­sé. Une édu­ca­trice tech­nique spé­cia­li­sée, Syl­vie Fon­dras, s’en­tre­tient avec chaque sa­la­rié de l’ESAT deux heures par se­maine. À cette oc­ca­sion, les tra­vailleurs, en fonc­tion de leur de­mande, peuvent suivre des cours de sou­tien sco­laire, re­ce­voir une aide psy­cho­lo­gique en cas de dif­fi­cul­tés ren­con­trées ou en­core faire des de­mandes de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle. Ain­si, pour bé­né­fi­cier d’une plus grande au­to­no­mie, Mé­la­nie (pho­to) est en train de pré­pa­rer son code.

ÉQUIPE

Par­mi ses ac­ti­vi­tés, L’En­vo­lée de Riom pro­pose des ate­liers de sous­trai­tance. Quinze per­sonnes tra­vaillent au sein de cette struc­ture. L’équipe, en­ca­drée par un mo­ni­teur de groupe, as­sure des tra­vaux de condi­tion­ne­ment et d’as­sem­blage. Dans le but d’in­té­grer les tra­vailleurs han­di­ca­pés dans le mi­lieu or­di­naire, des tra­vailleurs de l’ESAT sont éga­le­ment mis à dis­po­si­tion dans des en­tre­prises de hautes tech­no­lo­gies. Par­mi ses sa­la­riés, l’ESAT compte ain­si sept tra­vailleurs rat­ta­chés au pôle « bio­net­toyage ». Char­gés d’as­su­rer le net­toyage des lo­caux, ils peuvent éga­le­ment in­ter­ve­nir dans des en­tre­prises ex­té­rieures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.