Faire connais­sance avec les plantes

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Thiers Arrondissement -

Qui n’a pas dé­jà dé­gus­té des pousses de bam­bou ou su­cé des bon­bons aux ex­traits de bour­geons de sa­pins pour adou­cir sa gorge ?

Ce sont deux exemples de re­cours à la gem­mo­thé­ra­pie, dé­ve­lop­pés, sa­me­di der­nier à la salle des fêtes, où une soixan­taine de per­sonnes a as­sis­té à une confé­rence ani­mée par Alain Sch­midt, président de Gem­moAu­vergne.

La santé par les bour­geons

Cette as­so­cia­tion est spé­cia­li­sée dans l’étude, la re­cherche et l’en­sei­gne­ment de la gém­mo­thé­ra­pie, une mé­de­cine na­tu­relle très an­cienne qui consiste à se soi­gner avec les bour­geons.

Le prin­cipe est simple : uti­li­ser des tis­sus em­bryon­naires vé­gé­taux en crois­sance (jeunes pousses, bour­geons frais, ra­di­celles), riches en prin­cipes ac­tifs, vi­ta­mines et mi­né­raux, pour sou­la­ger les petits maux de la vie quo­ti­dienne (stress, pro­blèmes res­pi­ra­toires, bouf­fées de cha­leur…).

La mé­thode consiste à ob­te­nir un ex­trait de la plante qui, après ma­cé­ra­tion dans un mé­lange eau­gly­cé­rine­al­cool, per­met d’en ob­te­nir tous ses bien­faits. « Tout com­mence dans la na­ture » ex­plique Alain Sch­midt, « par la cueillette ma­nuelle des plantes, (ai­relles, ro­ma­rin, au­bé­pine…) et le pré­lè­ve­ment mi­nu­tieux des bour­geons (bou­leau, châ­tai­gnier, églan­tier, pom­mier, peu­plier, fi­guier, cas­sis, frêne, orme, tilleul…) dans un en­droit très pré­ser­vé et cer­ti­fié biologique afin de ga­ran­tir une tra­ça­bi­li­té to­tale ».

Une fois ré­col­tés, et après ma­cé­ra­tion de 21 jours, les bour­geons sont mis en fla­con, une mé­thode ex­pé­ri­men­tée dans les an­nées cin­quante par le Dr Pol Hen­ry qui per­met d’ex­traire et de conser­ver sous une forme très concen­trée tous les bien­faits des bour­geons et de res­ti­tuer leurs pro­prié­tés. « Quelques gouttes suf­fisent pour ga­ran­tir une ef­fi­ca­ci­té du trai­te­ment » ex­plique­t­il.

« Pour se pré­pa­rer à l’ar­ri­vée des beaux jours, par exemple, on peut com­men­cer un drai­nage gé­né­ral avec le bour­geon de cas­sis en cure de 3 se­maines. Après une se­maine de pause, on passe au bour­geon de ro­ma­rin ou cham­pêtre, voire les deux, pour net­toyer foie et vé­si­cule.

» C’est une thé­ra­pie ef­fi­cace » ter­mine Alain Sch­midt, « aus­si bien pour les adultes que pour les en­fants, ac­tive sur du long terme et avec peu de contre in­di­ca­tions (la contrein­di­ca­tion es­sen­tielle est l’al­ler­gie à la plante) ».

A l’is­sue de la confé­rence, le pu­blic est re­par­ti ra­vi de cette soi­rée en lien di­rect avec la na­ture et les plantes pro­met­teuses de gué­ri­son de tous leurs petits maux. ■

➔ Pra­tique. L’as­so­cia­tion Gem­moAu­vergne s’em­ploie à faire connaître au­jourd’hui la gem­mo­thé­ra­pie, cette an­cienne mé­de­cine na­tu­relle uti­li­sée de­puis la pré­his­toire et fon­dée sur les ex­traits de plantes par le biais de ma­ni­fes­ta­tions, confé­rences pu­bliques di­verses, for­ma­tions spé­ci­fiques ain­si que des jour­nées dé­cou­vertes. Site in­ter­net : www.gem­moau­vergne.fr.

GEM­MO­THÉ­RA­PIE. Alain Sch­midt, président de Gem­moAu­vergne a ani­mé la confé­rence, as­sis­té de Danièle De­la­fouil­house et Ni­cole Brun, membres du bu­reau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.