Le train des fan­tômes de l’Amérique

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Lemag' - Ré­mi Bon­net

Un prix Pu­lit­zer, un Na­tio­nal Book Award, et sans doute d’autres ré­com­penses à ve­nir.

Le sixième ro­man de Col­son Whi­te­head débarque en France pré­cé­dé d’une ré­pu­ta­tion plus que flat­teuse… Heu­reu­se­ment, elle est am­ple­ment mé­ri­tée.

En se pen­chant sur l’époque loin­taine de l’es­cla­vage, l’écri­vain met au jour des mé­ca­nismes de re­jet, de vio­lence et de do­mi­na­tion qui res­tent mal­heu­reu­se­ment ac­tuels. Aux États­Unis comme ailleurs.

Le Un­der­ground Rail­road qui donne au livre son ti­ tre, était un ré­seau sou­ter­rain de femmes et d’hommes au cou­rage in­ouï, qui ris­quaient leurs vies pour sau­ver celles d’ano­nymes ar­ra­chés à leur terre d’Afrique pour être ex­ploi­tés, dans des condi­tions in­hu­maines, au coeur de l’Amérique des plan­ta­tions.

Struc­tu­ré comme un thril­ler

Plu­tôt que de ba­layer le su­jet de ma­nière gé­né­rale, à la ma­nière d’un so­cio­logue ou d’un his­to­rien, le ro­man­cier in­vente deux per­son­nages, Co­ra et Cé­sar qui, un jour, re­lèvent la tête et dé­cident de fuir cet en­fer à la re­cherche d’une vie meilleure.

Mais où al­ler quand la so­cié­té tout en­tière vous traque ? Quand ceux qui semblent de votre cô­té ne cherchent qu’à vous tra­hir ?

Struc­tu­ré comme un thril­ler, Un­der­ground Rail­road est d’une ef­fi­ca­ci­té re­dou­table, mais l’adré­na­line qu’il fait mon­ter chez le lec­teur n’éclipse ja­mais la jus­tesse de la ré­flexion ni la ri­gueur de l’écri­ture.

Un livre à la fois ha­le­tant, com­plexe, et d’une rare in­tel­li­gence, ça ne court pas les rues… ■ ➔ Un­der­ground Rail­road. Par Col­son Whi­te­head, tra­duit de l’amé­ri­cain par Serge Chau­vin, 416 pages, Al­bin Mi­chel, 22,90 €.

PHO­TO MADELINE WHI­TE­HEAD

ÉCRI­VAIN. Col­son Whi­te­head vient en­fin d’être tra­duit en fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.