LYON/SAINT-ÉTIENNE

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Région -

Le sort du pro­jet de l’A45 de­vrait être connu en dé­cembre La pause dé­ci­dée par le gou­ver­ne­ment dans le dos­sier de l’au­to­route A45 « ne veut pas dire re­mise en cause », a es­ti­mé, mer­cre­di, le maire LR de Saint­Étienne à l’is­sue d’une ren­contre avec la mi­nistre des Tran­sports, Éli­sa­beth Borne. La mi­nistre « nous a an­non­cé qu’en dé­cembre le pro­jet loi de pro­gram­ma­tion sur les in­fra­struc­tures au­quel se­ront consa­crés 10 mil­liards d’eu­ros d’ici la fin du man­dat nous ap­por­te­ra une ré­ponse sur la réa­li­sa­tion de l’A45, en in­té­grant le pro­blème qui est po­sé par son ar­ri­vée sur Lyon », a­t­il ajou­té. Mais Éli­sa­beth Borne a émis « les plus grandes ré­serves » sur les condi­tions de l’ar­ri­vée de cette au­to­route dans l’ag­glo­mé­ra­tion lyon­naise, a re­le­vé pour sa part dans un com­mu­ni­qué la Mé­tro­pole de Lyon. De son cô­té, le pré­sident du dé­par­te­ment du Rhône a ré­af­fir­mé qu’il ne par­ti­ci­pe­rait pas au fi­nan­ce­ment de l’A45. « Son coût, son rac­cor­de­ment ha­sar­deux à la Mé­tro­pole de Lyon, son im­pact en­vi­ron­ne­men­tal et son em­prise sur les terres agri­coles sus­citent de nom­breuses in­quié­tudes », a sou­li­gné Ch­ris­tophe Guillo­teau dans un com­mu­ni­qué. La mi­nistre des Tran­sports a, par ailleurs, in­vi­té la tren­taine de par­le­men­taires de la Loire et du Rhône à ve­nir la ren­con­trer hier. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.