Le scé­na­rio de l’at­taque a été re­joué

■ Ren­ver­sée par une voi­ture, la vic­time avait aus­si re­çu du plomb

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Région Faits Divers - Se­her Turk­men se­her.turk­men@cen­tre­france.com

Une re­cons­ti­tu­tion était or­ga­ni­sée de 9 h 30 à 13 h 30, hier, sur le par­king du Bri­co Dé­pôt de Do­mé­rat.

Le 26 avril 2016, un homme de 23 ans avait été ren­ver­sé par une voi­ture, avait été bles­sé à la jambe par un tir de plombs et avait re­çu un coup de ha­chette à la tête.

Les trois au­teurs pré­su­més, tous tren­te­naires, in­ter­pel­lés le len­de­main, ont été mis en exa­men pour ten­ta­tive d’as­sas­si­nat. C’est tou­jours cette qua­li­fi­ca­tion que re­tient le pôle de l’ins­truc­tion cri­mi­nelle de Cus­set (le par­quet n’a fait au­cune dé­cla­ra­tion, hier).

Mis en exa­men pour ten­ta­tive d’as­sas­si­nat

Pla­cée en dé­ten­tion pro­vi­soire, la conduc­trice de la voi­ture a été li­bé­rée sous contrôle ju­di­ciaire fin 2016. Les de­mandes de mise en li­ber­té for­mées par son com­pa­gnon en mai et no­vembre 2017 ont en re­vanche été re­je­tées par la cour d’ap­pel de Riom. Le troi­sième homme, le frère de la conduc­trice, reste éga­le­ment écroué. On re­proche au deuxième le coup de ha­chette, au troi­sième, le tir.

« La ver­sion des mis en exa­men n’est pas celle ex­po­sée par mon client. Elle est peu cré­dible par rap­port aux consta­ta­tions ma­té­rielles », rap­porte Me Mi­chel Pra­dillon, l’avo­cat de la vic­time. « Les ver­sions entre la par­tie ci­vile et les au­teurs pré­su­ més ne sont pas si di­ver­gentes », se borne à com­men­ter Me Sté­phane Gas, qui dé­fend le frère et la soeur.

Cette der­nière au­rait fon­cé vo­lon­tai­re­ment sur le jeune homme. « Elle conteste ces faits », avait tou­te­fois af­fir­mé en avril 2016 Me Fa­brice­Em­ma­nuel Héas, avo­cat à la fois de la soeur et du com­pa­gnon. « Elle main­tient ses dé­cla­ra­tions », confirme­t­il au­jourd’hui.

Sont main­te­nant at­ten­dues les conclu­sions des ex­perts ba­lis­tiques et lé­gistes. Une confron­ta­tion a dé­jà eu lieu. Les rai­sons de l’al­ter­ca­tion res­tent floues. Un dif­fé­rend amou­reux en se­rait à l’ori­gine. ■

PHO­TO FLO­RIAN SALESSE

DO­MÉ­RAT. La re­cons­ti­tu­tion a dé­mar­ré à 9 h 30 pour s’ache­ver à 13 h 30. Tout le sec­teur a été bou­clé, hier, au­tour du Bri­co Dé­pôt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.