Sa­la­rié sur pé­da­lier, sa­la­rié in­dem­ni­sé

■ Les cycles Vic­toire, à Beau­mont, pro­posent l’in­dem­ni­té ki­lo­mé­trique à vé­lo, en­core mé­con­nue

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Transports - Si­mon An­to­ny si­mon.an­to­ny@cen­tre­france.com

De­puis deux ans les en­tre­prises peuvent in­dem­ni­ser leurs sa­la­riés ve­nant à vé­lo. Mais peu le font. Dans la ré­gion, les cycles Vic­toire sont peut-être les seuls.

Dans l’ate­lier de Beau­mont, Mat­thieu Per­rus­set lâche ce chiffre : « D’après les études, 90 % des tra­jets de moins de trois ki­lo­mètres se font en voi­ture. » Les six sa­la­riés des cycles Vic­toire, à Beau­mont, et son gé­rant font plus que trois ki­lo­mètres. « On vit tous à Cler­mont. On fait quatre ou cinq ki­lo­mètres. Le ma­tin, ça monte, on va aus­si vite que les voi­tures. Le soir, on va beau­coup plus vite. De toute fa­çon, le vé­lo est beau­coup plus adap­té à la cir­cu­la­tion en ville que la voi­ture. »

Il faut dire qu’ici, on est entre pas­sion­nés. Les cycles Vic­toire pro­posent des vé­los haut de gamme, faits sur me­sure. Et si tout le monde ar­rive à vé­lo le ma­tin, Mat­thieu pré­cise tout de même que « ce n’est pas un fac­teur à l’em­bauche ».

Il était donc tout na­tu­rel que l’en­tre­prise soit l’une des pre­mières (ce si n’est la pre­mière puis­qu’elles n’étaient que 85 en France il y a quelques mois) de la ré­gion à mettre en place l’in­dem­ni­té de frais ki­lo­mé­trique à vé­lo.

Le prin­cipe est simple. Le même que ce­lui des in­dem­ni­tés pour les dé­pla­ce­ments en voi­ture. « L’in­dem­ni­té est de 0,25 €/km, exo­né­rée de charges pour l’en­tre­prise. Ce n’est pas énorme à la fin du mois. Mais on en­cou­rage toutes les boîtes à la faire. Plus il y au­ra de gens, plus les amé­na­ge­ments se­ront de qua­li­té. »

Ici, on a dé­pas­sé le dis­cours ha­bi­tuel du vé­lo bon pour l’en­vi­ron­ne­ment, bon pour la san­té. Pour eux, le vé­lo est dé­jà un mode de vie. Et comme beau­coup de cy­clistes, ils se heurtent à la qua­li­té des in­fra­struc­tures. « Par exemple, les usines Mi­che­lin à La­doux ont d’énormes ga­rages à vé­los, mais il n’y a pas de pistes cy­clables pour s’y rendre. Et si tu bosses à La Par­dieu, je ne t’en parle même pas. »

Reste donc à en par­ler à votre co­mi­té d’en­tre­prise ou di­rec­te­ment à votre pa­tron. ■

PHO­TO PIERRE COUBLE

EXEMPLE. Des in­dem­ni­tés exo­né­rées de charges, tout le monde est heu­reux de ce nou­veau sys­tème.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.