Au len­de­main de la Foire au Pré, la fête conti­nue avec les ma­nèges

■ Sous un so­leil gé­né­reux, la Foire au Pré a réuni un peu plus de 200 ca­me­lots, hier, à Thiers

La Montagne (Thiers-Ambert) - - La Une - Maud Tur­can maud.tur­can@cen­tre­france.com

Une cin­quan­taine de stands, de ma­nèges et d’at­trac­tions à sen­sa­tions vont ac­cueillir le pu­blic, au­jourd’hui et mer­cre­di après­mi­di.

Mal­gré le so­leil, la Foire au Pré semble s’es­souf­fler d’an­née en an­née. Si la par­tie com­mer­ciale peine, la tripe et la fête fo­raine font tou­jours re­cette.

De­puis plus de mille ans, la Foire au Pré anime le bas de Thiers le temps d’une jour­née. Hier, un peu plus de 200 ca­me­lots ont dé­bal­lé leur mar­chan­dise hé­té­ro­clite. Un chiffre en baisse constante chaque an­née qui se tra­duit par quelques « trous » entre les étals si­tués ave­nue de la Li­bé­ra­tion et une rue MarxDor­moy vide, car­ré­ment sor­tie du pé­ri­mètre de la foire.

Si la par­tie com­mer­ciale semble s’es­souf­fler, la tripe reste une tra­di­tion bien an­crée. Dès le ma­tin, les ama­teurs n’ont pas hé­si­té à mettre les pieds sous la table. À la salle po­ly­va­lente JoCo­gnet où of­fi­ciait le Cercle des amis des Gar­niers, ce sont 150 kg de tripes qui ont été pré­pa­rés. Dans les res­tau­rants lo­caux, le plat ty­pique s’est af­fi­ché en sug­ges­tion du jour ou au coeur d’un « me­nu spé­cial » ac­com­pa­gné de la tra­di­tion­nelle pompe aux pommes ou de la tarte à la bouillie. De quoi re­prendre des forces pour se lan­cer à l’as­saut de la fête fo­raine qui bat­tra son plein en­core au­jourd’hui, avec une cin­quan­taine de stands et d’at­trac­tions. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.