Un conden­sé de so­cié­té

Fran­çois Bé­gau­deau as­so­cie cadre ul­tra­réa­liste et si­tua­tion à la « pro­ba­bi­li­té à peu près nulle ». La fic­tion pour dire le pire de la réa­li­té.

La Montagne (Thiers-Ambert) - - Le mag - Pas­cale Fau­riaux pas­cale.fau­riaux@cen­tre­france.com

Des per­son­nages très cré­dibles

Le dé­cor du der­nier ro­man de Fran­çois Bé­gau­deau, En guerre, on le connaît tous. Il ne s’agit mal­heu­reu­se­ment pas d’une ca­ri­ca­ture. Une ville, une usine de sous­trai­tance au­to­mo­bile dont les chan­ge­ments de ca­pi­taux s’ac­cé­lèrent jus­qu’à l’an­nonce de la fer­me­ture. Comme ses col­lègues, Cris­tia­no va se battre. Comme ses col­lègues, Cris­tia­no va perdre son em­ploi. C’est le dé­but d’un ter­rible en­gre­nage.

Rouages im­pla­cables

Cha­cun de ces rouages est dé­crit mi­nu­tieu­se­ment par Fran­çois Bé­gau­deau. À la ma­nière d’un en­to­mo­lo­giste qui dé­taille avec la plus grande pré­ci­sion son ob­ser­va­tion, il feint l’ob­jec­ti­vi­té pour ra­con­ter ses per­son­nages, les lieux qu’ils fré­quentent et où ils vivent. Le style peut dé­rou­ter.

Il faut se lais­ser im­pré­gner par cette écri­ture aux an­ti­podes de la dé­ma­go­gie. Ne pas re­non­cer dès les pre­mières pages, ne pas se lais­ser dé­cou­ra­ger par la lon­gueur des phrases, la pro­fu­sion des noms d’en­seignes et la pré­ci­sion des des­crip­tions. Le lec­teur pour­ra alors sa­vou­rer l’hu­mour dis­tan­cié, quelques clins d’oeil de l’an­cien prof qui s’adresse à lui comme à des élèves, dis­tin­guant ceux qui sont at­ten­tifs et rap­pe­lant aux autres une si­tua­tion pré­cé­dem­ment évo­quée.

Il se re­trou­ve­ra alors au coeur de l’his­toire de Cris­tia­no, Loui­sa, Ro­main et les autres. Et se­ra frap­pé, son­né, comme eux par les évé­ne­ments qui semblent iné­luc­tables. D’au­tant plus que ces per­son­nages de fic­tion, il les connaît, il les a croi­sés dans sa ville, dans sa vie.

Jus­qu’à ce que l’ha­bile au­teur ins­talle un nou­veau re­tour­ne­ment de si­tua­tion car­ré­ment in­vrai­sem­blable, comme pour rap­pe­ler que c’est bien un ro­man qu’on est en train de lire. ■

➔ En guerre. De Fran­çois Bé­gau­deau, Gal­li­mard, 304 pages, 20 €.

PHO­TO D’AR­CHIVES

COM­BAT. La lutte pour l’em­ploi dé­crite dans le ro­man fait écho à des si­tua­tions réelles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.